Luigi Mulazzi

Vice-président de l’Amiens SC, Luigi Mulazzi n’a pas été surpris par l’issue du vote organisé par le Conseil d’administration de la Ligue à propos du format de Ligue 1 pour la saison 2020/2021, ce vendredi matin. Dénonçant un acharnement des instances, le dirigeant amiénois annonce que le combat va se poursuivre en justice. Entretien. 

Publicité


Luigi Mulazzi, comment réagissez-vous à ce nouveau vote du Conseil d’administration de la Ligue en défaveur d’Amiens ? 

C’est tout sauf une surprise, malheureusement. On s’y attendait et tout autre résultat que ce vote nous aurait surpris. Ils ont tout organisé pour ne pas faire de championnat à 22. Leur attitude a été complètement opposée aux demandes du juge des référés du Conseil d’Etat. Ce dernier leur avait demandé de réfléchir à un nouveau format pour pouvoir y inclure Amiens et Toulouse. Ils n’ont jamais été dans ce sens, ils ont même tout mis en oeuvre pour en arriver à une décision opposée. Depuis le départ, ils ont exclu toute possibilité d’un championnat à 22. Ils n’ont pas respecté les recommandations du Conseil d’Etat.

Publicité


Comment expliquez-vous cet entêtement de la Ligue sur le sujet d’un championnat à 22 clubs ? 

Les intérêts personnels l’emportent sur les intérêts collectifs. On me parle de famille du football mais il n’y a pas de famille du football ! Nous sommes une famille recomposée de 40 familles qui ne vont pas dans le sens de l’intérêt commun. Chacun ne voit que ses intérêts personnels. Personne ne nous a tendu la main, contrairement à ce qu’il se fait dans plein d’autres sports.

Publicité


Quelle est la suite des opérations pour l’Amiens SC ? 

On ne va certainement pas en rester là ! On va avoir des réunions avec nos conseils et on va regarder quelle réplique juridique on peut apporter à cette décision. Ce qui est sûr, c’est qu’on ne va pas se laisser faire, on va continuer à lutter contre cette injustice sportive.

Publicité


Désormais, il ne faut plus rien attendre de la Ligue et seule une décision de justice peut permettre à Amiens de rester en Ligue 1 ?

Tout à fait. La seule solution est que la justice oblige la Ligue à nous inclure au championnat de la saison prochaine. Aujourd’hui, il y a un véritable entêtement, un acharnement des instances à notre égard. Ils ne veulent pas appliquer une recommandation très forte de la plus haute juridiction française. L’issue sera donc juridique.

Vous menez de front ce combat juridique et la préparation de la saison prochaine. Tout cela ne doit pas être évident à vivre ? 

C’est tout sauf évident. Maintenant, sur Amiens, on a l’habitude de ce type de combat. On ne nous a jamais épargnés depuis cinq ans. C’est un nouveau combat qu’on doit mener jusqu’au bout. Vous pouvez compter sur le club pour qu’on le mène jusqu’au bout. Je reconnais que c’est usant physiquement et mentalement de se battre contre des instances qui réagissent de la sorte mais nous avons plus que jamais la rage de vaincre !

Tous propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

Bernard Joannin (Amiens SC) : « J’ai assisté à un conseil d’administration à charge ! »

L’Amiens SC regrette « un match joué d’avance »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments