Luigi Mulazzi (Amiens SC) : « Pas de signal du coach lancé aux dirigeants »

Mulazzi Amiens SC
Panoramic

Après avoir tancé Stephen Odey – recrue choisie par John Williams – en conférence de presse, Oswald Tanchot a surpris tout son monde en lançant dans le grand bain Darell Tokpa face à Clermont. Un choix payant qui pose néanmoins question sur l’état du secteur offensif amiénois, même si Luigi Mulazzi s’est voulu optimiste à ce sujet dans une interview accordée à nos confrères de France Bleu Picardie.

La direction reste sereine

Stephen Odey resté à l’hôtel, Gaoussou Traoré et Darell Tokpa titularisés pour la première fois de la saison, Oswald Tanchot avait décidé de procéder à des choix forts pour affronter Clermont, samedi soir. « Je félicite le coach. Evidemment qu’il est payé aussi pour faire ça. Mais, excusez-moi du terme, je l’ai trouvé « couillu » en alignant d’entrée quatre joueurs du centre de formation, se félicite Luigi Mulazzi. Ils se sont exprimés de manière tout à fait satisfaisante, cela me donne bon espoir pour la suite du championnat car on peut s’appuyer sur cette base-là. »

Pour autant, difficile d’imaginer Amiens tenir toute la saison avec un effectif aussi déséquilibré, qui mérite même des « réajustements » de l’aveu même d’Oswald Tanchot. Dès lors faut-il y voir un message de ce dernier en direction de sa direction ? « Non ! Il envoie des messages à ses joueurs, réfute Mulazzi. Les joueurs qui veulent faire progresser l’équipe joueront. Ceux qui ne font pas les efforts ne joueront pas, c’est tout. Il n’y a pas de signal lancé aux dirigeants. Les dirigeants sont là pour diriger, un entraîneur pour entraîner, et un recruteur pour recruter! »

Et cela tombe bien puisque John Williams devrait avoir du travail lors du prochain mercato hivernal. « Si l’entraîneur demande des recrues, évidemment que nous allons regarder ça de manière très précise. Il y a quelques postes sur lesquels on réfléchit pour le mercato d’hiver, confirme le vice-président du club. Je pense effectivement qu’il nous manque quelqu’un devant qui puisse accrocher un peu plus, mais ça n’est pas un seul joueur qui va révolutionner Amiens. Amiens a toujours fonctionné en équipe. C’est ça qui compte. »

Et même si Luigi Mulazzi souhaite qu’Oswald Tanchot se repose « sur l’équipe« , encore faut-il que les moyens mis à sa disposition soient suffisamment nécessaires. Jusqu’ici, le doute est plus que jamais permis. 

Source : France Bleu Picardie

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Amiens SC JOIE but

[J11] Amiens SC – Clermont : La jeunesse au pouvoir

tokpa

Amiens SC : L’heure de Darell Tokpa était venue