En dépit de la défaite contre Boulogne-sur-Mer, au terme d’une prestation d’une « pauvreté décevante », Luka Elsner juge le stage au Touquet plutôt enrichissant. Pour autant, il estime que l’Amiens SC va devoir rapidement recruter pour passer à la vitesse supérieure. Entretien. 

Publicité

Vous attendiez-vous à une prestation aussi difficile ?

Oui, mais ça ne change pas le sentiment pénible à vivre de la défaite. Peu importe comment on s’y prépare et comment on envisage la difficulté, ou le fait que l’on sache qu’on ne sera pas capable de répondre au défi physique proposé. On essaye de prendre les choses avec du recul, mais à terme, quand tu perds un match, c’est toujours très compliqué.

Publicité

Quels sont vos axes principaux de travail après cette semaine de stage ? 

Avant de faire la cohésion, il faut que l’on fasse arriver les joueurs. Ensuite on la fera. On a une ligne défensive complète à construire, du latéral gauche jusqu’au latéral droit. C’est notre premier axe de travail pour que l’on puisse avoir une fondation sur laquelle on pourra travailler.

Publicité

Entre les départs et les arrivées, le travail est difficile…

Ce n’est facile pour personne, pas uniquement moi. Pour le groupe, avoir trois vitesses de fonctionnement, entre ceux qui veulent partir, ceux qui sont incertains sur leur avenir, et ceux qui sont clairement ici et veulent gagner leur place, c’est un contexte très délicat. On y travaille et on essaie de faire en sorte qu’au quotidien, ceux qui seront amenés à jouer avec nous le 22 août soient prêts.

Il y a beaucoup de postes où l’incertitude règne…

Toute la défense est à construire et c’est vrai que c’est une situation inédite parce qu’il est rare de partir dans une saison sans un ou deux éléments-clés en défense. On le sait depuis plusieurs semaines que c’est notre priorité absolue. Pour autant, j’ai été content de l’engagement des joueurs durant la semaine, on a pu donner du temps de jeu à des jeunes qui vont avoir un rôle à jouer dans le futur. Peut-être qu’on en aura un ou deux qui seront en situation de nous apporter quelque chose en Ligue 2. On ne peut pas leur en vouloir ou leur rentrer dedans après une défaite alors qu’ils découvrent le niveau.

Ce match marquait également votre retour sur les terrains, plus de quatre mois après votre dernier match de championnat…

Sincèrement, c’était extrêmement plaisant de préparer des séances d’entraînement et même un match. Aujourd’hui, forcément le résultat joue sur notre ressenti mais c’est notre métier, notre passion et ça fait extrêmement plaisir de faire partie de ce cercle.

Comment se passe le travail avec Oswald Tanchot ?

On a fait un bilan avec Oswald et Romain (Poyet), et on trouve que la dynamique est excellente. On se complète bien. Oswald nous ramène beaucoup de compétences, de la communication et j’ai beaucoup de sérénité à l’avoir à mes côtés.

Dans son ensemble, comment jugez-vous ce stage de préparation ?

On a rempli ce que l’on voulait faire, on a travaillé sérieusement, les conditions étaient plutôt bonnes, on y a mis de l’intensité, personne ne s’est blessé. C’est bien de faire un stage quand l’équipe est complète et que l’on a vingt-cinq joueurs qui sont connectés et ont un objectif commun, pour l’instant ce n’est malheureusement pas le cas. On peut se donner beaucoup d’excuses sur tout mais ce dont on a envie, c’est accélérer sur la création de l’équipe.

Propos recueillis par Adrien ROCHER

A lire aussi : 

Luka Elsner (Amiens SC) : « D’une pauvreté forcément décevante »

Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Ne pas donner d’importance au résultat »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

1 COMMENTAIRE

  1. Ça sent tellement le blabla de merde qu’il nous a servi toute l année dernière avec le résultat qu’on connaît…

    Des réponses toutes convenues qui n apportent rien

    Résumé : blablabla on a été nul mais…. blablabla pas de problème on va s améliorer vous allez voir… blablabla…

    Au final on s est fait chier toute la saison dernière avec un niveau de jeu catastrophique, on repart pour la même rengaine (j’espère me tromper, mais il ne nous fera pas avaler des trompettes pendant une éternité !)

Laisser un commentaire