Face à Reims, Luka Elsner a tapé du poing sur la table en procédant à deux changements en tout début de seconde période. Une première cette saison qui fait office d’avertissement pour l’ensemble de l’effectif. Explications. 

Une leçon à retenir

Très déçu par la première mi-temps de son équipe face à Reims, mercredi soir, Luka Elsner a décidé d’agir rapidement pour tenter d’inverser la situation. Et si ce sont Eddy Gnahoré et Steven Mendoza qui ont été sanctionnés, ces deux derniers ne cristallisaient pas tous les maux de l’Amiens SC selon leur entraîneur : « Il n’y a pas d’élément individuel à sortir d’une mi-temps aussi pauvre. Il y en a qui payent le prix parfois pour les autres. Il faut réaliser certaines choses et c’est à eux, en tant que professionnels, d’accepter la critique et d’accepter le changement parce qu’on a besoin de changer quelque chose par rapport à la première mi-temps que l’on venait de livrer. »

Si Steven Mendoza aura peut-être quitté le club d’ici le prochain match de championnat, samedi prochain à Brest, souhaitons qu’Eddy Gnahoré ait bien compris le message, lui qui peine à retrouver le niveau affiché lors de ses premiers mois sous le maillot amiénois.

R.P.

A lire aussi : 

Amiens SC : Luka Elsner justifie les trois jours de « repos »

Luigi Mulazzi (Amiens SC) : « La première pierre d’une reconstruction »

2 Commentaires

Laisser un commentaire