Luka Elsner (Amiens SC) : « Ce n’est pas viable de ne faire que défendre »

Amiens SC Luka Elsner

Alors que l’Amiens SC se mesure au Paris Saint-Germain, champion de France en titre et leader incontesté de Ligue 1 Conforama, Luka Elsner a conscience qu’il faudra livrer un gros match défensif pour tenter de ne pas repartir bredouille du Parc des Princes. Entretien.

La suite après cette publicité

Luka Elsner, comment faire pour tenter de résister au PSG ?

Ce n’est pas viable de ne faire que défendre. Sans contrepartie, la phase défensive est impactée parce que si on n’arrive pas à enchaîner quelques passes et imposer des temps un peu plus faibles pour l’adversaire. La phase défensive n’est pas viable sans ça. Le PSG est une des équipes les plus fortes en Europe sur les moments où ils perdent le ballon en attaquant pour le récupérer juste derrière. Sur ces moments-là, ils sont extrêmement difficiles à maîtriser. La clé, effectivement, est de récupérer le ballon mais d’en faire quelque chose avant qu’il ne soit perdu dans des zones très dangereuses. Ce ne sont pas que des temps pour souffler mais aussi pour pouvoir s’échapper dans une ou deux brèches, avoir quelques opportunités de trouver un adversaire déséquilibré.

La suite après cette publicité

Est-il vraiment envisageable de créer ces brèches ?

Elles n’existent pas beaucoup ces brèches, mais en regardant Reims, Nantes, Dijon ou Montpellier, on voit que si on s’exprime à plein potentiel, il y a des choses qui peuvent se faire. Encore une fois, c’est de l’efficacité au-delà des 100%, et accepter qu’en amont de ces mini brèches, il faudra beaucoup de courage.

La suite après cette publicité

Etes-vous tenté de changer votre plan de jeu en abandonnant votre traditionnel 4-2-3-1 ?

Sincèrement, nous sommes tentés par l’adaptation parce que c’est un contexte et une équipe spécifiques qui nécessitent une supériorité numérique en défense dans des zones critiques. Effectivement, on se pose des questions pour savoir si notre système peut être mis en valeur en supériorité numérique. Nous sommes ouverts à du changement comme nous l’avons été par le passé mais le PSG nécessite une adaptation.

La suite après cette publicité

Après avoir traversé éprouvé quelques difficultés, le PSG est clairement dans une période très faste…

La dynamique récente a répondu à beaucoup de questions posées sur le PSG durant les premiers mois. Maintenant, dans notre analyse et notre préparation du match, il est plus important de démontrer que certaines équipes ont pu rendre le match compliqué. On essaye de s’attacher à voir ce qui a été fait de bien dans ces moments-là. Clairement, le Paris Saint-Germain qu’on a pu voir récemment, c’est une équipe dans le top 5 mondial, c’est tout à fait clair.

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

Moussa Konaté (Amiens SC) : « On ne va pas à Paris pour regarder la Tour Eiffel »

Haitam Aleesami (Amiens SC) : « On rêve de ce genre de match »

Laisser un commentaire