Plongé dans une semaine à trois matches, l’Amiens SC doit désormais récupérer de ses efforts consentis contre Angers tout en s’attelant à bien préparer la réception de Brest, ce samedi. Une mission complexe qui nécessite des ajustements selon Luka Elsner. 

Publicité

Un risque accru de blessure

« C’est effectivement un vrai danger. On n’a que quarante-huit heures de repos entre les deux matches, ce n’est pas énorme pour des matches à très bonne intensité, comme ce fut le cas à Saint-Etienne et contre Angers. On va enchaîner un troisième match et il est très important de faire attention à la récupération. On a la chance d’avoir une cellule médicale et de préparation athlétique très concernée par tout ça. En amont, on avait essayé de préparer l’enchaînement des trois matches avec des méthodes pour améliorer et favoriser la récupération. C’est un match dangereux mais on a quand même des joueurs comme Aurélien (Chedjou) qui sont tout à fait capables d’enchaîner et de répondre présent. »

Publicité

Une individualisation poussée à l’extrême

Tout à fait. Je suis partisan de l’adaptation du contenu des séances selon la situation spécifique du joueur, sa position sur le terrain. Le mercredi matin, avant le match, on a fait une séance adaptée aux besoins de chaque joueur amené à être sur le terrain contre Brest. Je pense que cette individualisation des séances est très importante. A titre d’exemple, (Haitam) Aleesami a beaucoup enchaîné les matches et il a, à un moment donné, moins besoin de s’entraîner, il faut favoriser sa récupération. A l’inverse, Bongani (Zungu) avait besoin d’un petit boost sur le plan physique. On va donc cibler davantage les besoins spécifiques de chaque joueur. »

Publicité

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi :

Simon Lucq (Amiens SC) : « Les joueurs sont prêts pour enchaîner »

L’Amiens SC veut terminer la semaine sur une bonne note

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire