Amiens SC Luka Elsner

Touché après la nouvelle défaite de son équipe, remontée par Montpellier (1-2) ce samedi soir, Luka Elsner a notamment évoqué les décisions arbitrales défavorables sans pour autant se cacher derrière celles-ci pour expliquer la sixième défaite en sept rencontres de l’Amiens SC.

Une première période cohérente

« C’est dur parce qu’on livre une première période aboutie, avec l’énergie et les situations qu’il faut, l’intensité et le combat au rendez-vous. C’est la raison pour laquelle Montpellier ne s’est pas exprimé et que de notre côté nous avons réussi certaines choses offensivement que nous n’avions pas réussies dernièrement. Sincèrement, cette première période a ressemblé à certaines de nos meilleures premières mi-temps cette saison. C’est pour ça qu’on vit encore et que l’espoir est permis. Quand on donne ça, on démontre qu’on n’a pas baissé les bras. »

Des décisions arbitrales discutables

« Je n’ai pas encore revu les images, j’ai juste eu vent de ce que mon staff a vu, je pense qu’il y a matière à discussion, au moins sur une des décisions concernées. Je ne dis pas que les décisions sont mauvaises, des arguments pouvant être exprimés, mais je pense qu’une d’entre-elles peut au moins être jugée différemment. Je n’ai pas envie d’aller plus loin que ça, de ressasser ce qu’il s’est passé, parce que c’est suffisamment cruel comme ça. »

Une égalisation trop rapide

« En deuxième mi-temps, on n’est pas sorti sur la même intensité. On encaisse ce but où on peut aussi se poser la question de savoir s’il y avait faute sur ce coup franc. L’égalisation nous rend fébrile pour une bonne partie de la suite du match, parce qu’on se remet à douter et à retrouver un certain allant. « J’ai dit aux garçons que la vie nous amène parfois dans des moments très sombres, que c’est cruel et que rien ne nous sourit, que tout est fait pour qu’on ne réussisse pas, c’est dans ces moments que naissent les caractères forts, qu’on peut forcer son destin et son avenir. »

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

Serhou Guirassy : « Deux erreurs d’inattention qui coûtent cher »

L’Amiens SC pourra avoir de gros regrets

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

3 Commentaires

  1. « Que tout est fait pour qu’on ne réussisse pas »

    La théorie du complot, c’est original, on nous l’avait jamais encore faite celle là !

  2. N’en déplaise à nos grincheux défaitistes qui passent leur temps à cracher sur les joueurs et l’équipe en commentaires, moi je suis d’accord avec Elsner et en plus je trouve qu’il exprime très bien les choses. C’est injuste et cruel et le groupe doit continuer à se battre pour effectivement casser ce putain de mur de poisse et regagner des matchs !!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here