Amiens SC Luka Elsner

Terriblement agacé par le visage affiché par son équipe lors de l’insipide première période livrée au Havre (1-0), Luka Elsner tire un bilan extrêmement négatif de ce deuxième match de la saison. Entretien.

Publicité


Quel sentiment prédomine après cette défaite ? 

J’aurais préféré regarder un écran noir que les quarante-cinq premières minutes qu’on a livrées. En termes de volonté, il n’y avait même pas une demi-passe. Je suis excessivement fâché par notre première mi-temps et comme je considère que le football est un sport à peu près juste, quand on démarre avec aucune volonté d’attaquer, du courage pour jouer, on ne concrétise pas les multiples occasions qu’on a en deuxième mi-temps. Il nous a manqué de la volonté de marquer, de gagner et de qualité dans la finition. C’est impensable de ne pas revenir au score dans un match comme ça, où l’adversaire ne tire que trois fois au but et nous treize. On a vraiment des situations claires en deuxième mi-temps, même si on ne méritait pas sur l’ensemble du match. On laisse donc des points qui sont très importants.

Publicité


Comment expliquez-vous cette première mi-temps ? 

J’ai l’impression que ça nous suffisait que Le Havre ne soit pas trop dangereux et que c’était déjà mission accomplie. Même s’ils ont beaucoup eu le ballon, ils ne nous ont pas beaucoup mis en danger, le but vient d’un décalage mais on se le marque contre notre camp. En tout cas, il y avait aucune envie d’attaquer. Peut-être que je dois me remettre en cause et que c’est ce que je leur ai demandé mais je ne suis pas forcément l’entraîneur qui aime ce genre de situation. A chaque ballon récupéré, on repartait en arrière avec l’idée de juste ne pas le perdre. J’ai trouvé ça insupportable.

Publicité


Offensivement, vous avez rendu une copie très brouillonne…

Je suis tout à fait d’accord. On peut certainement parler de manque d’automatismes, de joueurs qui ne se connaissent pas très bien, d’une équipe encore en construction, de la présence de jeunes… Maintenant, la réalité ce sont les points et on n’en a pas ce soir (samedi). On n’a rien proposé sur les 45 premières minutes, ensuite forcément que la dynamique change avec un carton rouge chez l’adversaire. Pour autant, c’était très brouillon. Ça l’était déjà contre Nancy, il ne faut pas se mentir, même si on a pris des points sur ce match. Les points ont tendance à faire les bons matches et les bonnes performances.

Publicité


Cela s’explique-t-il par l’apprentissage de la Ligue 2 ? 

Pour certains, oui. Pour notre groupe, oui aussi. Maintenant, il faut apprendre vite, parce que les points passent. On avait l’occasion de rester accrochés au haut du tableau et on l’a manquée. L’adversaire était de grande qualité, on a peu touché le ballon en première période mais on avait l’occasion de prendre des points ici. Cette occasion est rare à l’extérieur, notamment ici, et nous ne l’avons pas fait.

A lire aussi : 

Luka Elsner (Amiens SC) : « On ne méritait pas sur l’ensemble du match »

 

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments