Alors que l’Amiens SC reste sur six défaites sur ses sept dernières rencontres de championnat, l’avenir de Luka Elsner à la tête de l’équipe commence à être un sujet de discussions au sein du club. Pour autant, l’entraîneur franco-slovène ne se sent pas menacé en cas de nouvelle défaite contre Reims, ce mercredi. Entretien.

Quand les résultats sont difficiles, l’entraîneur est souvent en première ligne. Avez-vous peur pour votre poste ? 

Je ne vis pas du tout avec une peur par rapport à mon métier. La pression est inhérente à ce que l’on fait et elle sera présente tout au long de ma carrière. Ma situation personnelle est vraiment focalisée sur la recherche de solutions et la manière dont je peux créer une étincelle dans notre groupe qui permettra de s’exprimer pleinement pour essayer de remporter ce match qui fera la différence. La situation dans le club est plutôt préoccupante au niveau sportif mais nous n’avons pas du tout un manque d’unité, de solidarité ou des vagues qui se sont créées en interne. C’est plutôt bon signe en termes de bonne santé du club et des relations.

Reste que la situation actuelle est délicate…

Ce n’est pas non plus une situation dans laquelle il faut se voiler la face. On a besoin de points pour continuer à se battre pour le maintien. C’est une absolue nécessité et personne ne s’échappe de ça. Je suis le premier à devoir en porter la responsabilité mais, au-delà de ça, on a tous une responsabilité commune à bien faire dans ce moment difficile, et moi peut-être un plus que les autres, mais les joueurs doivent se sentir responsables de ce qui arrive et de la manière dont on doit s’en sortir. Toutes les ressources qui sont autour du club doivent aussi fonctionner dans ce sens-là et, aujourd’hui, c’est le cas.

A titre personnel, vous n’avez donc pas le sentiment de jouer gros face à Reims ? 

Je pense que l’on joue gros demain. Personnellement, je n’ai pas le sentiment que je joue gros contre Reims, mais j’ai le sentiment que nous avons un énorme match à livrer et qu’il est important pour le bien et l’avenir du club que ce match se passe bien et qu’on puisse le gagner. Il faut que tout le monde se sente responsable de ça et que ça dégage un haut niveau d’énergie et de motivation.

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

Amiens SC : Elsner garde la confiance des dirigeants et des supporters

John Williams (Amiens SC) : « Pas de pression de la part de la direction »

Laisser un commentaire