Luka Elsner (Amiens SC) : « La prochaine glissade sera probablement fatale »

Après la défaite contre Metz (0-1), la treizième de la saison au cœur d’une série de quinze matches sans la moindre victoire, Luka Elsner a tenu à rappeler à ses joueurs l’urgence de la situation. 

Une situation plus que jamais alarmante 

Samedi soir, face à Metz, l’Amiens SC a peut-être bien concédé la défaite de trop. Alors qu’une fenêtre de tir s’était ouverte après les défaites de Nîmes et Dijon, les Picards ont gâché une énième occasion de se relancer dans la course au maintien. Faisant écho au match nul contre Toulouse au début du mois, Luka Elsner et ses hommes n’ont pas répondu présent face à l’enjeu. Dès lors, comment espérer une réaction sur les onze matches qu’il reste à disputer d’ici la fin de saison ? De quels ressorts l’entraîneur amiénois peut-il encore disposer pour inverser la situation ? « C’est comprendre de manière très profonde que nous sommes en train de jouer notre vie, assène-t-il. Et pas que la nôtre, avec celles de tous les gens qui sont attachés au club et qui l’ont amené jusqu’au niveau où il est aujourd’hui. » 

Reste à savoir si l’ensemble des joueurs en sont bien conscients. Et au regard du visage affiché contre Metz, notamment en première période, le doute est plus que jamais permis. « Il faut être suffisamment modeste et humble pour comprendre qu’il y a des choses plus importantes que nous-mêmes, que ce soit les joueurs ou nous, le staff, parce qu’on est la vitrine de quelque chose de plus important, assène Elsner. Ça doit chambouler quelque chose dans le for intérieur pour modifier profondément la donne dans notre approche et la manière dont on joue notre vie. Les matches passent, on a quelques rebonds par-ci par-là, mais rien de définitif, rien de concret, et surtout, on n’a pas les points. »

Avec six points pris sur quarante-cinq possibles depuis début novembre, Amiens a clairement perdu le fil et se retrouve désormais au pied « d’une montagne qui semble infranchissable pour beaucoup« , glisse son entraîneur. « La réalité est que les barrages sont à cinq points, ce n’est pas infranchissable », poursuit Elsner. Le problème est que le club présidé par Bernard Joannin n’a gagné qu’à quatre petites reprises depuis le début de saison. Or, il faudra au moins autant de victoires sur les onze matches restant pour espérer jouer à minima les barrages. « Il va falloir gravir cette montagne, bien attachés à la corde, tous ensemble, parce que la prochaine glissade sera probablement fatale« .

Effectivement, le prochain faux-pas de l’Amiens SC pourrait bien propulser le club dans le ravin de la Ligue 2. D’autant plus que ses principaux adversaires, à savoir Metz, Nîmes, Dijon et Toulouse, s’affrontent le week-end prochain pendant que l’actuel dix-neuvième tentera de pas sombrer face à l’Olympique de Marseille au stade Vélodrome. Tout un programme.

Romain PECHON

A lire aussi : 

Luka Elsner (Amiens SC) : « On a proposé du néant »

Haitam Aleesami (Amiens SC) : « Ça ressemble à un cauchemar »

S’abonner
Notifier de
guest
9 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
LaLicorne
LaLicorne
10 mois il y a

@libertedexpression tu as l’air bien sûr de toi chère ami tu dois être encore un supporter de Pelissier mais sache que c’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens rendez-vous dans 11matchs!!!

Libertedexpression
Libertedexpression
10 mois il y a

Amiens c est la.ligue 2

olive
olive
10 mois il y a

Le problème c’est pas forcément de descendre sa devait arriver maintenant aura t’on les ressources pour essayer de remonter comme essaie de le faire Lens Lorient Troyes ou revivre des années noirs avec une chute libre il reste 11 matchs mais au vu des prestations des autres prétendants a la descente qui sont bien plus mordant et on l’a vu samedi je vois pas comment on peut éviter la ligue 2 un chassé croisé avec notre ancienne entraîneur

Samarobriva
Samarobriva
10 mois il y a

C’est malheureusement ce discours redondant qui nous semble être une glissade. Le même refrain chaque semaine après chaque échec sans effet. Hélas.

Nono
Nono
10 mois il y a

Arrêtons de rêver c est la ligue 2 qui nous attends certains joueurs ne pensent qu a se faire repéré contre les gros …… c est leurs seule motovation

Bernard Potriquet
Bernard Potriquet
10 mois il y a

Luka : STOP aux discours négatifs !!!!
il faut prendre le taureau par les cornes !!!!
et installer la sueur sur les joueurs
pour vendredi à Marseille avec une belle feuille de match

TOUT RESTE POSSIBLE

Ced
Ced
10 mois il y a

Le coach a raison… C’est tout simple il suffit juste d’aller gagner à Marseille vendredi..! Pourquoi s’affole t on en fait ??? Ceci dit si ça joue comme contre PSG il y a 15 jours… On peut toujours rêver. Mais vu les mines de confites de samedi soir ça paraît vraiment improbable.

Herbet
Herbet
10 mois il y a

Faire les bons choix, ne pas se baser exclusivement sur l entraînement,le jour de la rencontre plus de jus, je ne l invente pas je retranscris vos paroles. Et ne pas remplacer les meilleurs pendant le match, vous cherchez à etre viré?

Titi
Titi
10 mois il y a

Ce sont les joueurs qui ne jouent pas. Il faut se rendre à l’évidence. Elsner pourra mettre toutes les tactiques qu’il veut. Si les joueurs n’en prennent pas conscience ensemble, c’est mort!

L’Amiens SC peut-il encore se séparer de Luka Elsner ?

Amiens SC entraînement Ghoddos

Amiens SC : Ghoddos, un motif d’espoir ?