Si l’Amiens SC s’attend à souffrir à Monaco, ce samedi soir, Luka Elsner sait aussi que son équipe aura les opportunités pour faire mal aux Monégasques. Avec vingt-cinq buts encaissés depuis le début de la saison, la défense de l’ASM affiche elle aussi ses limites. 

Annonces

Une défense assez lente

Organisée autour de Kamil Glik, son capitaine, la défense de l’AS Monaco est loin d’être la plus imprenable cette saison. Souvent prise de vitesse, l’arrière-garde monégasque affiche des largesses assez conséquentes qui pourraient bien profiter aux joueurs rapides et explosifs de l’effectif de l’Amiens SC. « Les transitions peuvent être une des clés du match, reconnaît Luka Elsner. D’abord notre capacité à récupérer les ballons, à être bien structuré et agressif dans les trente derniers mètres pour ne pas laisser tous leurs joueurs s’exprimer. »

Annonces

Pour cela, l’Amiens SC devra « être capable de générer des projections rapides vers l’avant pour utiliser les espaces libérés derrière les latéraux qui sont positionnés très haut« , détaille l’entraîneur picard. « Il faut réussir à traverser 50-60 mètres de terrain avec suffisamment de vitesse et de profondeur pour les mettre en difficulté comme on a pu le faire en première mi-temps à Montpellier. » Et même si Juan Otero manquera à l’appel, Luka Elsner dispose encore de suffisamment d’atouts (Diabaté, Akolo, Mendoza, Kakuta) pour mettre son plan à exécution.

Annonces

R.P.

A lire aussi : 

Luka Elsner (Amiens SC) : « Slimani absent ? Des joueurs, ils en ont ! »

L’Amiens SC espère sortir du brouillard

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments