Dernière recrue du mercato hivernal, Isaac Mbenza pourrait faire ses grands débuts contre Lyon, mercredi au Groupama Stadium. Passé par Valenciennes et Montpellier, l’attaquant de 23 ans représente un profil de rupture vivement souhaité par Luka Elsner. Présentation. 

Un profil percutant

En quête d’un profil offensif à même d’apporter du dynamisme sur tout le front de l’attaque, l’Amiens SC a finalement misé sur Isaac Mbenza, en situation d’échec avec le club anglais d’Huddersfield (Championship). Un renfort qui semble en tout cas pleinement satisfaire Luka Elsner : « Il a une bonne technique offensive sur les frappes, les dribbles. Il peut mettre beaucoup de vitesse dans les transitions offensives. Il est capable, sur n’importe quelle récupération du ballon, de gagner trente ou quarante mètres, d’être tout de suite dangereux vers le but. Dans ce schéma-là, si on est à même de récupérer des ballons défensivement, c’est quelqu’un qui est capable de mettre du danger chez l’adversaire. »

Même s’il est capable d’évoluer à tous les postes offensifs, Luka Elsner semble déjà avoir une idée de la manière avec laquelle il souhaite utiliser Isaac Mbenza. « Sa polyvalence est intéressante, mais je pense qu’il est le plus susceptible d’être intéressant quand il a un petit peu d’espace, et ça se situe probablement dans les couloirs, détaille-t-il. Quand il a une trentaine de mètres devant lui, où il est capable de prendre de la vitesse balle au pied, c’est là où il est capable de donner le plus. Comme il a un gabarit assez intéressant, ça lui permet d’être polyvalent et de jouer sur la pointe de l’attaque. »

Reste à savoir si l’ancien Montpelliérain, très peu utilisé en première partie de saison par son club anglais, est en mesure d’être tout de suite impactant alors que l’Amiens SC n’a plus véritablement de temps à perdre dans la course au maintien, après avoir enchaîné dix matches sans la moindre victoire. « Il est en bonne santé et il a besoin de quelques séances d’entraînement pour nous aider au-delà de cinq à dix minutes« , juge Elsner. Ainsi, s’il n’est pas impossible de le voir entrer en jeu contre Lyon, la patience est donc de mise pour le seul renfort offensif du mercato hivernal.

R.P.

A lire aussi : 

Amiens SC : Deux renforts et aucun départ majeur

Amiens SC : Débuts réussis pour Nicholas Opoku

3 Commentaires

  1. La vérité et sur le terrain il faut arrêter avec les belles phrases qui sonne creux je me rappelle l année dernière en conférence de presse un journaliste demandait l avis de Christophe Pelissier sur Pieters on verra sur le terrain tout est résumé

  2. C’est une nouvelle plaisanterie, en effet un seul but en Angleterre sur sa dernière année.
    On nous vend du rêve une nouvelle fois.
    Il est soit sur le banc ou tout simplement pas retenu dans le groupe.
    Il faut mettre un gros cierge ou l’emmener à Lourdes pour qu’un miracle arrive.

Laisser un commentaire