Conscient que l’Amiens SC n’est pas prêt à 100% à l’aune de cette nouvelle saison, qui débutera par la réception de Nancy ce samedi, Luka Elsner demande de la patience et espère que son équipe progressera au fil des matches. Entretien.

Publicité


Quel bilan tirez-vous de la préparation estivale ?

Les deux extrêmes dans la préparation ne sont pas à prendre en compte. Ce n’est pas parce que l’on perd tous nos matches que c’est la fin du monde et que ça se passera pareil en championnat et inversement. Ce n’est pas pour autant que ça se passera bien si on gagne tout et qu’il suffira de venir pour prendre les trois points. Je n’accorde pas tant d’importance que ça même si ça donne des indicateurs.

Publicité


Comprenez-vous que vous soyiez attendu cette saison en qualité de club relégué ?

Je veux bien que la théorie nous explique qu’une équipe qui descend doit tout de suite être compétitive pour jouer la montée, mais ça a été rarement le cas sur les dernières saisons. La théorie c’est une chose, mais la réalité de maintenant incite à la prudence et l’humilité parce que notre effectif n’est pas encore en place, notamment en défense. On sera certainement attendus par l’image que l’on dégage, mais je pense qu’en regardant en profondeur, ce n’est pas la même chose. Notre volonté est d’essayer d’avoir une montée en puissance et démarrer en donnant tout ce que l’on peut donner pour compenser ce qui n’est pas en place. Le sport a toujours donné une grande place à l’abnégation, au sens de sacrifice pour l’équipe et on devra afficher ces valeurs demain.

Publicité


Dans ce contexte, quel objectif légitime pouvez-vous vous fixer pour cette saison et votre président vous en a-t-il fixé un ? 

Aujourd’hui, au vu des manques que nous avons, on ne peut pas se fixer l’objectif de haut de tableau. Maintenant, est-ce que nous ferons monter les joueurs pour monter en puissance et initier de vrais objectifs ? Je l’espère de tout cœur. Malheureusement, tant que les faits ne sont pas là et que les joueurs ne sont pas là, c’est difficile de se fixer un objectif. On discute des volontés et envies parce qu’une saison est longue mais il est trop tôt pour répondre à ça.

Publicité


La déception de la relégation est-elle digérée ?

Personnellement, la descente est digérée. Malgré tout, c’est une ressource à utiliser parce qu’elle reste en travers de la gorge. Elle peut susciter une énergie importante et une envie de prouver nos performances pour que notre réponse soit sur le terrain. J’espère qu’on fera comprendre au groupe que c’est important pour le club, les dirigeants et les supporters. Une union s’est formée durant ce combat et il serait préjudiciable de ne pas participer à la continuité de ce combat qui a été mené avec beaucoup d’acharnement et de force. Notre équipe doit respirer ça.

Quelles sont les différences entre le Luka Elsner qui est arrivé la saison dernière et celui qui doit relever un nouveau défi cette saison ? 

La mission est différente mais la volonté de réussir est encore plus forte. Forcément que j’ai beaucoup mûri avec le vécu de l’an dernier. Ca force l’évolution. Beaucoup d’éléments difficilement contrôlables ont eu un impact très important. J’espère être un peu moins « con » que l’an dernier. On grandit avec des difficultés. On a passé certaines étapes et j’ai trouvé quelques connexions saines dans le club. J’ai vraiment envie de réussir.

Etes-vous rassuré par les derniers renforts et qu’attendez-vous encore de ce mercato estival ?

Rassuré, oui, parce que les garçons qui arrivent cadrent bien nos besoins mais il manque la charnière centrale encore et c’est un poids difficile à porter aujourd’hui. Chaque nouvel arrivant nous rapproche un peu plus de notre objectif de finaliser cette équipe mais la réalité est qu’on en est loin. Il nous faut dans un second temps deux joueurs offensifs. Un excentré capable de vitesse, que nous n’avons pas encore aujourd’hui, et un autre attaquant. Voilà les attentes. Mais il nous faut aussi des joueurs capables de faire dix ou quinze matches pour pallier des blessures et suspensions, ainsi que mettre de la concurrence. Rien ne doit être acquis.

Propos recueillis par Romain PECHON

Alexis Blin sera capitaine face à Nancy

Régis Gurtner absent, suite à son opération d’un doigt au début de la préparation, Luka Elsner a décidé de faire confiance à Alexis Blin pour assurer le rôle de capitaine face à Nancy. « Alexis est le choix le plus logique par rapport à notre effectif. Il réunit toutes les valeurs du club. C’est un soldat, quelqu’un qui va toujours se battre pour ses coéquipiers et son maillot, s’enthousiasme Luka Elsner. Peu importe la qualité du match, il sortira toujours avec les honneurs. Ce sont les valeurs que l’on doit être capable de transmettre peu importe l’âge. Il le mérite. »

A lire aussi : 

Amiens SC : Luka Elsner juge ses dernières recrues

Jean-Louis Garcia (Nancy) : « On s’attend à affronter une équipe très compétitive »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire