Luka ELSNER Amiens SC
@Panoramic

Déjà au pied du mur après trois journées de championnat, l’Amiens SC ne peut se permettre de concéder une troisième défaite en quatre sorties, le tout avec un effectif encore et toujours en construction. Conscient de la situation, Luka Elsner sait qu’il est urgent de prendre des points, même si cela doit se faire au détriment de la manière. Entretien.

Publicité


Même si ce n’est que la quatrième journée, avez-vous déjà le sentiment d’aborder un match où vous n’avez plus le droit à l’erreur ? 

Collectivement, on n’a pas le droit d’accepter les défaites. Deux défaites en trois matches, pour une équipe qui a un besoin naturel d’être ambitieuse, c’est trop. Il faut rectifier le tir tout de suite, il n’y a pas de temps. Les points sont aussi importants à la quatrième qu’à la trente-sixième journée, et on a besoin d’en prendre, d’avancer et de pouvoir créer une cohésion d’équipe dans une humeur qui ne soit pas trop oppressante en ce début de saison. On a besoin de calme et pour en avoir, on doit être performant le week-end en prenant des points.

Publicité


Vous réclamez tous de la patience alors que la compétition est lancée depuis plus d’un mois…

Si on enlevait la notion de compétition, on comprendrait qu’on a besoin de patience pour s’organiser et pour que tous nos joueurs se mettent à niveau. Mais la réalité c’est qu’on a besoin de points. La patience que je réclame, ce n’est pas sur les points à prendre, mais sur la manière dont on doit prendre des points. J’en demande plus aux joueurs parce qu’on doit être capables de gagner même quand on ne joue pas très bien et qu’on n’a pas des connexions qui sont très fortes. Sur cet aspect, il n’y a pas de patience à avoir. Rien n’empêche de courir plus, de gagner les duels, de récupérer les deuxièmes ballons, de prendre la profondeur. Aucun de ces éléments ne nécessite de temps, mais ils nécessitent de l’implication collective et individuelle. C’est ça que je veux.

Publicité


Avez-vous les moyens pour être ambitieux aujourd’hui ? 

Je pense qu’on aura les atouts pour être ambitieux. Avant la fin de l’année, nous aurons une constitution d’effectif de bon niveau. Quand (Emmanuel) Lomotey sera prêt physiquement, Molla (Wagué) apte, que ceux qui ont la tête ailleurs auront compris que leur réalité c’est celle-là, qu’on aura encore recruté, tout ça formera un contexte de qualité pour être ambitieux.

Publicité


En attendant, vous obtenez des recrues tardivement et qui ne sont pas en mesure de jouer tout de suite…

C’est compliqué et c’est quelque chose dont j’avais parlé pendant la préparation. Quand les recrues arrivent tardivement, elles proviennent, en grande partie, de situations compliquées. Lomotey, par exemple, est arrivé sans préparation. Ca crée des soucis mais on voit petit à petit que les joueurs commencent à être à l’aise physiquement. Chaque semaine qui passe nous apportera plus de stabilité et de facilité. Il y a plein de joueurs qui seront plus performants et ça rendra le collectif plus performant.

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

L’Amiens SC est engagé dans un gros chantier offensif

Luka Elsner (Amiens SC) : « Je suis là pour entraîner une équipe mise à ma disposition »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments