Amiens SC Luka Elsner

Déçu mais pas abattu après le match nul contre l’Amiens SC contre Toulouse, la lanterne rouge qui restait sur onze défaites de rang, Luka Elsner a concédé les limites actuelles de son équipe, barragiste et en plein doute. 

La banderole du kop

« Je ne crois pas que la banderole soit désobligeante (ndlr : la banderole de Tribune Nord Amiens), elle reflète une peur de tout le monde à propos de la situation, ils ont le droit d’exprimer leur mécontentement. Dans un sens assez profond, je les comprends. Cette série négative n’est pas suffisante, il faudra trouver les ressources pour faire plus. Ce cri doit nous donner l’énergie supplémentaire pour gagner ce genre de match. »

Une mauvaise opération

« Le résultat est constat d’échec. On aurait souhaité, sur de plus longues périodes, être capable d’enflammer le match et de le rendre encore plus dominateur de notre côté. On a parfois failli dans les derniers gestes. On est entré beaucoup de fois dans la surface, on a passé beaucoup de temps dans leur moitié, ça faisait longtemps que l’on n’avait pas livré une prestation défensive de bon niveau mais il nous a manqué un bout de pied, une présence dans la surface, un bon centre. Si aujourd’hui on est à 0-0 après les 95 minutes, c’est qu’il a manqué quelque chose dans le contenu. En tout cas, sur la partie technique, on a été maladroit sur de longues phases de jeu. »

Trop d’insuffisances

« On a manqué de justesse technique. On était bien en place, on a réussi à recycler beaucoup de ballons, on s’est précipités parfois parce qu’on voulait aller de l’avant et on s’était dit que l’on devait être capables d’emballer le match. On l’a fait au début, sur quelques moments du match, et sur ces temps forts, on aurait pu et dû marquer. Ça aurait changé la donne. Contre un bloc très bas, très refermé, les opportunités ne sont pas forcément très nombreuses mais on a manqué ce petit supplément d’âme pour pouvoir marquer. »

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

Triste nul pour l’Amiens SC !

Denis Zanko (Toulouse) : « Pas un résultat exceptionnel mais on va s’en contenter »

11 Commentaires

  1. Et donc il ne tire aucune conclusion de son constat d echec … tres irrespectueux par rapport au club
    Il.sera peut être même reconduit pour essayer de remonter en.ligue 1 a moins que notre vraie place soit en.nationale

  2. Un constat d’échec par rapport à votre compo M. Elsner !

    Kakuta n’a jamais été un milieu excentré, il faut le mettre dans le coeur du jeu pour apporter de la fluidité … Là ça manque cruellement de vitesse sur les côtés.
    Guirassy et Konate ne peuvent pas jouer ensemble, ils ont le même profil !!
    En plus, on a jamais joué 2 fois de suite avec la même équipe….

  3. Bien triste ce match rien ..pas d’occasions on se fait c…r en regardant Amiens en moment je ne comprends pas que Elsner soit toujours entraîneur tout les week-end on change de système..et monsieur Williams qui dit que Elsner a toute sa confiance plus un bon entraîneur on ne doit pas voir les mêmes matchs et le président qu’en pense t’il….pas un mot de sa part et de plus on parle encore de 3 départs veut on voir ASC en ligue 2 de la part des dirigeants…

  4. Kakuta doit jouer devant blin et monconduit mais pas sur l’aile. Devant tu mets konate ou guirassy mais pas les 2
    Bref il est tend de changer d’entraîneur

  5. Kakuta a été très bon la première année car il était central, en Espagne il a été excentré et sa saison a eté mauvaise

    Et la bien.sur l.entraineur le.mets sur le cote
    Konate et Guirrassy ne sont pas faits pour jouer ensemble
    Plus d eveil musculaire a la.mi temps …
    Un gardien de but capitaine alors qu il fait un joueur de camp pour diriger les copains

    Bref du grand n importe quoi

    Rien n a ete fait au mercato pour solutionner les lacunes défensives et autres

    La ligue 2 nous tend les bras
    Apres.vu comment on s emmerde en.ligue 1 mieux vaut un bon.match de ligue 2 …..

  6. Les analyses de Luka Elsner sont toujours justes mais ses principes de jeu sont rarement ( parfois) mis en pratique sur le terrain par son équipe. Il n’a certainement pas l’effectif adapté à ses plans de jeu ( on se souvient de la défaite face à Bordeaux en faisant notamment relancer entre autres Gurtner aux pieds) et la L1 est un championnat qui demande de l’engagement permanent. On oublie vite qu’Amiens à été en « surrégime » à tous les niveaux ces deux dernières saisons. Pelissier est un coach qui était opaque à toute pression et mettait en confiance ses joueurs sur leur capacité à se dépasser et atteindre les objectifs. Elsner est intelligent, plein de qualités, apprécié de ses joueurs mais a les défauts de sa jeunesse. Il faut le soutenir. Il faut sauver le soldat Elsner ! , l’aider en supportant l’équipe, le club jusqu’au bout. …La majorité des joueurs veut bien faire mais manque de confiance. Que les « pseudos supporters » et ils sont trop nombreux, qui parlent déjà de L2 , ne font que critiquer restent chez eux !

  7. Les premiers fautifs ,voir les recruteurs,le président,et l’entraineur qui fait avec des joueurs trop moyen ,à méditer

Laisser un commentaire