Amiens SC Elsner
@Panoramic

Depuis le début de saison, les entraîneurs de Ligue 2 ont la possibilité de procéder à cinq changements répartis sur trois arrêts de jeu (hors mi-temps), une option choisie par Luka Elsner face à Nancy, en ouverture de championnat. De quoi renforcer l’impact du banc et la possibilité de voir les rencontres basculer dans les derniers instants ? Elements de réponse avec Luka Elsner.

Publicité

Un banc toujours plus important

« C’est une vraie évolution d’avoir cinq changements parce que l’impact sur le match peut être assez important. Je pense qu’il y a beaucoup de résultats qui vont se jouer sur la force du banc. Non seulement par la qualité footballistique du banc mais aussi l’énergie apportée par ces joueurs qui sortent du banc. Ce sera décisif. Les sept qui sont sur le banc doivent être prêts à venir au soutien de l’équipe et a ramener des points. Certainement que dans l’enchaînement des matches et à certaines périodes de l’année ça pourra favoriser les gros, mais c’est aussi un équilibre à avoir entre le contexte médical de l’équipe et les possibilités de changement. »

Publicité

Face au Havre, Luka Elsner avait en tout cas fait le choix de ne procéder qu’à trois changements, faute de solutions au milieu de terrain notamment, en ne faisant entrer que Jack Lahne, Amadou Ciss et Jayson Papeau. Là encore, la conséquence d’un mercato inachevé.

Publicité

Propos recueillis par Romain Pechon

A lire aussi : 

Amiens SC : Une grande première depuis 2015

Amiens SC : Luka Elsner montre les muscles

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire