Luka Elsner et la promesse non honorée de l’Amiens SC


En quête d’un nouveau défi, Luka Elsner est sorti de son silence en répondant à plusieurs sollicitations médiatiques depuis le début de semaine. L’occasion pour l’ancien entraîneur de l’Amiens SC de revenir sur la fin de son aventure en Picardie dans un entretien accordé à nos confrères de l’Equipe.

La suite après cette publicité

Une incompatibilité de fonctionnement ?

« Le couperet est arrivé un peu rapidement. Le timing était bizarre. Le discours a changé en vingt-quatre heures. Ça arrive régulièrement dans les clubs. Je respecte ce choix, même si je n’en ai pas compris la logique. Si je reviens sur toute la manière de fonctionner depuis un an et demi, peut-être qu’il existait une incompatibilité sur la vision profonde de ce métier, comment rendre une équipe performante. Sur cette partie-là, je peux lui donner raison. Mais il y avait des moments plus opportuns de partir. Je pense à janvier-février, quand les résultats ne suivaient vraiment pas, si on m’avait demandé de quitter le club, je n’aurais pas crié au scandale.

La suite après cette publicité

Une promesse non honorée 

« J’avais effectivement proposé au club de faire un choix : soit on mettait un terme à ma dernière année de contrat, soit j’étais la bonne personne pour lancer le projet de remontée, en sachant qu’il faudrait beaucoup de travail pour que ça se passe bien. Mais alors, si c’était la seconde option, il fallait faire un contrat sur deux ans. Ce n’était pas pour changer quoi que ce soit financièrement. Certains membres du staff avaient des contrats sur deux ans. Je n’ai pas fait de forcing. Une fois que nous étions d’accord sur le principe, il ne s’est rien passé. »

La suite après cette publicité

La succession d’Oswald Tanchot

« Je peux dire en toute sincérité que, niveau football, c’est génial de parler avec lui. C’est un super technicien avec lequel j’ai beaucoup accroché. C’est peut-être naïf de dire ça, mais pour moi il n’y a pas eu de piège dans la manière dont ça s’est fait. Ç’a été, je pense, ma décision qu’il vienne. Entre son arrivée et mon départ, il a tout fait pour que l’équipe soit performante, donc les théories allant dans un autre sens n’ont pas d’objectivité. C’est pour ça que je ne vois pas aujourd’hui de problème à ce qu’il soit l’entraîneur principal. »

La suite après cette publicité

Source : L’Equipe

A lire aussi : 

Christophe Jallet : « Le licenciement de Luka Elsner ? C’est cruel »

Luka Elsner : « Dangereux pour Amiens de parler de montée »

Laisser un commentaire