Gaël Kakuta à Amiens

Séduisant contre Lille, l’Amiens SC dispose d’un potentiel offensif sans commune mesure depuis son accession à la Ligue 1. Et s’il est acquis que Gaël Kakuta tiendra un rôle central, reste à savoir s’il pourra jouer en même temps Moussa Konaté et Serhou Guirassy.

Un trio qui a de l’avenir ?

Boostée par le retour de Gaël Kakuta, l’animation offensive de l’Amiens SC est apparue transfigurée contre Lille, samedi dernier. De là à penser qu’il faut constamment organiser l’équipe en 4231 autour du meneur de jeu congolais ? « Il y a d’autres solutions possibles que le 4231, répond Luka Elsner. Maintenant, pour le mettre dans une situation où il peut s’exprimer de manière pleine et entière, forcément que le 4231 est une variante optimale mais cela n’exclut pas des bouts de match dans d’autres systèmes. Cela n’exclut pas un travail à moyen terme dans un autre système qui puisse fonctionner aussi avec, selon les matches, des décalages plutôt vers la droite ou plutôt vers la gauche. Maintenant, on a envie de mettre les joueurs qui font la différence offensivement dans les meilleures dispositions possibles. Le jeu entre les lignes de Gaël est une vrai force. »

Véritable détonateur, Gaël Kakuta a été directement impliqué sur douze buts (six réalisations et six passes décisives) lors de son premier passage en Picardie en 2017/2018. Le tout aux côtés de Moussa Konaté avec lequel il composait un duo pour le moins performant. Depuis, Serhou Guirassy a rejoint le club picard et affiche lui aussi certaines garanties depuis le début de saison. Et alors que certains supporters rêvent d’une association entre les trois hommes, Luka Elsner n’écarte pas une elle possibilité. « Il y a deux systèmes où on peut fonctionner pour que les trois jouent ensemble, précise-t-il. Effectivement, on a envie d’avoir Serhou, Moussa et Gaël ensemble sur le terrain. Cela nécessite des modifications sur d’autres zones du terrain. C’est le travail de l’entraîneur de trouver une solution par rapport à ça. »

Et si le fait que « Moussa Konaté [ne soit] pas encore apte à démarrer » aujourd’hui reporte d’une semaine la question à propos d’une telle alternative, celle-ci se reposera très rapidement. À moins que l’international sénéglais ne quitte le club ou bien que « certains joueurs acceptent qu’à des moments certains soient préférés à d’autres », prévient également Luka Elsner. 

R.P.

À lire aussi : 

Moussa Konaté, « un pion important en fin de match »

Luka Elsner : « On a un des meilleurs milieux du championnat »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here