Matthieu Lematte : « On manque d’un véritable esprit de compétiteur »

Très frustré à l’issue de la défaite de son équipe contre la réserve de l’AC Amiens (0-2) dimanche, Matthieu Lematte regrettait notamment le manque d’efficacité et de tranchant de ses joueurs offensifs. Entretien.

Cette défaite doit vous lancer des regret, tant on a le sentiment qu’il y avait mieux à faire…

Exactement. C’est le discours que j’ai tenu à mes joueurs dès la mi-temps. On savait qu’on avait affaire à une belle équipe et celle-ci a été efficace en marquant sur une de ses deux véritables occasions. Ils ont été beaucoup plus efficaces que nous mais il ne fallait pas se désunir parce que je sentais qu’il y avait la possibilité de faire quelque chose. On a une grosse occasion d’égaliser dès le début de seconde période mais on ne l’a met pas. Mon gros regret est qu’on ait manqué de jus et de tranchant sur le plan offensif. En étant un peu plus volontaire, en faisant davantage d’appels, on aurait pu espérer mieux de ce match.

Et le deuxième but de l’AC Amiens intervient cinq minutes après votre deuxième grosse occasion de la deuxième période…

On était en train de pousser pour égaliser et ce but met fin au suspense. C’est une belle victoire pour l’AC Amiens mais ça ne dissipe pas mes regrets. Autant parfois l’AC Amiens parvient à survoler ces matches, autant cette fois-ci ce n’était pas le cas. Et même si on avait quelques absents (ndlr : dont le capitaine David Da Rocha) et que les joueurs ont donné le maximum d’eux, nous sommes en Régional 2 et j’attends encore plus d’eux.

C’est-à-dire ? 

Nous manquons cruellement de continuité sur un match. Je suis un entraîneur exigeant au niveau des efforts du bloc équipe. C’est difficile pour certains joueurs et cela fait qu’on est plus dans la réaction que dans l’action. On se retrouve donc à avoir trois-quatre mètres de retard et contre ce genre d’équipe ça se paye cash. Sur les transitions, on doit faire les efforts tous ensemble et toujours être concerné en phase défensive ou offensive. Offensivement, on n’est pas assez tueur, ce n’est pas pardonnable à ce niveau. On revient donc dans le milieu du tableau avec trois victoires pour autant de défaites.

Justement, comment jugez-vous votre début de saison ? 

Je le trouve équilibré. On manque néanmoins de niaque et d’un véritable esprit de compétiteur. Quand on attaque un championnat, on doit jouer tous les matches à fond. Ce n’est pas le sentiment que me laisse ce match. Si on n’avait été un peu plus rigoureux depuis le début de saison, on serait donc mieux classés. Maintenant, il n’y a pas le feu et on va se remettre au travail. C’est dans ce genre de moment qu’on voit si on dispose réellement d’une équipe. On a un groupe en reconstruction, il nous faudra un peu de temps mais j’en attends mieux au niveau de l’envie et de la cohésion. Je veux désormais que mon équipe devienne plus efficace et solide dans les deux zones de vérité.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire