Matthieu Lematte : « On ne va pas commencer à s’enflammer »

Satisfait par la victoire des siens face au leader camonois (3-1), l’entraîneur des Portugais d’Amiens restait néanmoins prudent au moment d’évoquer la suite de la saison.

Cette victoire contre Camon va marquer les esprits…

Je suis satisfait mais la saison ne s’arrête pas là-dessus. On a réalisé une prestation plus aboutie par rapport à celle de la semaine dernière, où défensivement on a été dans le dur, et puis dans l’état d’esprit, on était plus dans la réaction que dans l’action. Sur ce match, les joueurs se sont investis et c’est une grosse satisfaction. Certes, dans le jeu on n’est pas exceptionnel. Par contre, on y a mis du cœur puis à un moment on joue avec nos moyens. On savait que Camon c’était jeune, on savait que Camon ça jouait au ballon. Après le foot, c’est un rapport de forces et je pense qu’on l’a gagné. Après, on dira peut-être que l’on est des bourrins, moi je n’en suis pas sûr, on joue avec nos qualités et nos défauts. On n’était pas là pour être des bandits. Alors oui, il y a eu des contacts mais on n’était pas là pour casser des joueurs de Camon, loin de là. Et sur l’ensemble du match, je pense que la victoire est méritée.

Peut-on parler de victoire référence ? 

J’en veux toujours plus. La question est de savoir si on peut répéter ce genre de match là sur deux-trois semaines d’affilées. Là, on a fait un bon match, on avait fait la même chose à Outreau, il y a trois semaines, un mois. C’était également une équipe invaincue et on avait gagné 5-1 là-bas. Je suis donc content de ce succès contre Camon. Mais mon expérience fait que je sais que l’on ne va pas commencer à s’enflammer. On doit rester dans l’envie car même si techniquement on peut avoir des difficultés, souvent on n’est pas loin d’un bon résultat quand on y met suffisamment d’envie. À l’inverse, quand ils ne sont pas sérieux le samedi soir, quand ils arrivent en dilettante et qu’ils n’écoutent pas les consignes, on est vite dans le dur.

Votre message vise à garder les pieds sur terre…

On vise le maintien tout simplement, là on a équilibré notre bilan avec quatre victoires pour quatre défaites. Je trouve ça dommage car en étant un peu plus rigoureux, et en étant un peu plus sérieux le week-end… Le championnat est loin d’être fini. On est dans un groupe très compliqué et j’attends de mes joueurs qu’ils aient le même état d’esprit tous les week-ends, pour un peu mieux voyager et voir un peu plus loin, pour avoir un maintien un peu plus tranquille. Pour moi, le championnat ne se joue pas contre Camon, ce sont des matches en plus. Dans quinze jours, on joue contre Montataire, là pour moi ça sera un gros match. C’est notre championnat et ce sera bien d’aller chercher des points contre ces équipes-là.

Propos recueillis par Jean-Baptiste Ployart

Laisser un commentaire