Maxence Kwinta (ESC Longueau) : « L’équipe qu’il faut pour faire une bonne saison »

Transfuge d’Ailly-sur-Somme, Maxence Kwinta (22 ans) est l’une des cinq recrues de l’ESC Longueau, promu en Régional 1. Déterminé à faire mieux que la saison dernière, le milieu offensif est persuadé que son nouveau club a suffisamment d’atouts pour ne pas faire l’ascenseur. Entretien. 

Dans quel état d’esprit abordez-vous cette nouvelle saison ?

Ça fait du bien de retrouver le terrain, de voir les nouveaux coéquipiers. Je connaissais déjà la plupart mais j’en découvre d’autres donc ça fait du bien. Ça fait un moment qu’on avait hâte de reprendre et on y est. Le club est bien structuré, les infrastructures sont bonnes. Pour le moment, tout est parfait.

Pourquoi avez-vous rejoint Longueau ?

L’entraîneur nous a contacté avec mon frère (ndlr : Thomas). Il nous a présenté le projet et on a tout de suite été convaincu. Ça faisait déjà plusieurs années que l’on discutait et c’était la bonne saison pour venir. La descente d’Ailly a aussi accéléré notre choix.

Il y avait une réelle volonté de retravailler avec Sébastien Léraillé, l’entraîneur du club…

Je l’ai connu il y a quelques années à Ailly, je sais comment il fonctionne et il me connait aussi. Ça va être plus facile pour m’adapter, on est content de se retrouver.

La belle saison de Longueau, avec ce parcours en coupe de France, a très certainement pesé aussi…

On a surtout suivi les matches de coupe de France, c’est vrai que ça a joué dans notre choix. Ils avaient déjà une belle équipe, ils se sont encore renforcés et ça a eu un impact sur notre décision.

Et il se pourrait bien que le troisième frère, Romain, vous rejoigne dans ce nouveau projet…

Il est en train de discuter et il faudra voir s’ils se mettent d’accord. C’est un plaisir et c’est toujours bien de jouer avec son frère. Ça fait deux ans que je joue avec Thomas et si le troisième peut arriver ce serait encore mieux ! Ce serait la première fois qu’on jouerait à trois ! Ce serait beau de réunir les trois frères surtout qu’on s’entend très bien en dehors du terrain.

Pour y avoir évolué la saison dernière, vous connaissez la difficulté de ce nouveau championnat de Régional 1. Longueau est-il suffisamment armé pour s’en sortir ?

Il y a de la qualité, ça c’est sûr, avec plusieurs joueurs qui ont déjà joué à un niveau similaire. Je pense que la coach a fait le nécessaire au niveau de la quantité. D’après moi et ce que j’ai vu l’année dernière, je pense qu’il y a l’équipe qu’il faut pour faire une bonne saison.

Je ne veux pas parler avant le début de saison, mais je pense qu’il va falloir lutter contre tout si on veut s’en sortir.

Vous êtes dans une poule compliquée, on a le sentiment qu’on ne vous a pas fait de cadeau…

Pas du tout ! C’est une poule très compliquée, avec une majorité d’équipes du Nord puisqu’il n’y a que deux équipes de la Somme. Ça va être, je pense, un championnat encore plus difficile que l’année dernière. Il va falloir bien démarrer la saison et ensuite on verra. Il faudra déjà voir ce que ça donne sur les matches de préparation.

Bien démarrer, à l’inverse de ce que vous aviez fait l’an dernier avec Ailly…

Exactement, on avait très mal démarré avec beaucoup de cartons, les arbitres qui n’étaient pas de notre côté non plus. Ça nous a mis dans une spirale négative. On a essayé de se relever après la trêve mais c’était trop tard, ça a pas suffit.

Il faudra donc être prêt à lutter contre tous les éléments ?

C’est ça. Je ne veux pas parler avant le début de saison, mais je pense qu’il va falloir lutter contre tout si on veut s’en sortir.

Tous propos recueillis par Romain PECHON (avec Adrien ROCHER)

Laisser un commentaire