Mercato : La révolution offensive de l’Amiens SC

Avec sept renforts pour une vingtaine de départs, l’Amiens SC a procédé à une véritable mue de son effectif, cet été. Néanmoins et contrairement à l’an dernier, le club picard n’a perdu aucun de ses cadres – Gaël Kakuta étant prêté – puisque Régis Gurtner, Prince Gouano, Bongani Zungu et Moussa Konaté, soit l’épine dorsale du dispositif de Christophe Pélissier, sont toujours là. Pour le reste, la cellule de recrutement amiénoise a encore rivalisé d’ingéniosité en misant sur des internationaux polonais, iranien, brésilien ou encore suédois. Bilan d’un mercato estival qui n’a laissé personne insensible. 

Une nouvelle doublure à Gurtner

Derrière l’indéboulonnable Régis Gurtner, l’Amiens SC a misé sur l’expérimenté Matthieu Dreyer afin de prendre la succession de Jean-Christophe Bouet, parti retrouver du temps de jeu à Laval (National). Pour compléter « la team des gardiens de but de l’Amiens SC », pour reprendre une expression chère à Olivier Lagarde, les dirigeants amiénois ont fait confiance à leurs jeunes pousses en installant Gauthier Banaziak et Antonin Gauducheau, respectivement dans la peau du numéro 3 et du numéro 4 au poste depuis le départ de Raphaël Adiceam, en fin de contrat.

Une défense rajeunie

Quatrième meilleure défense du championnat de France l’an dernier, l’Amiens SC a perdu en chemin Issa Cissokho (libre) et Danilo Avelar (Corinthians). Pour compenser ces deux départs, Christophe Pélissier a enregistré le retour de prêt de Jordan Lefort, destiné à jouer le rôle de doublure au poste de latéral gauche, et le renfort d’Emil Krafth, qui sera mis en concurrence avec Oualid El Hajjam à droite. En ce qui concerne l’axe défensif, Amiens a tenté en vain de faire venir Mapou Yanga Mbiwa, champion de France avec Montpellier en 2012, pour concurrencer le trio Adenon-Dibassy-Gouano.

En contacts avancés avec Anderlecht, ce dernier est finalement resté à Amiens et devrait retrouver sa place dans l’équipe-type au retour de la trêve internationale. Promus en équipe première durant la préparation, les jeunes Valentin Gendrey et Sinasi Sy peuvent espérer des convocations en équipe première pour compenser une éventuelle blessure ou suspension. A moins que l’ASC ne finalise l’arrivée d’un joueur libre de tout engagement pour apporter un élément supplémentaire un secteur défensif qui semble encore un peu juste sur le plan quantitatif.

L’attraction Ganso au milieu de terrain

Satisfait par la paire Monconduit-Zungu, véritable plaque tournante du jeu amiénois, Christophe Pélissier souhaitait avant tout conserver ces deux hommes et obtenir ensuite le renfort d’un milieu de terrain capable de se projeter vers l’avant. Avec l’arrivée d’Eddy Gnahoré, prêté par le club italien de Palerme, le technicien picard a très certainement trouvé chaussure à son pied. Titularisé lors des trois premiers matches de la saison, l’une des seules recrues francophones de l’intersaison a livré des prestations abouties et s’est même offert son premier but en Ligue 1 contre Reims. Une montée en puissance qui a convaincu Guessouma Fofana qu’il était temps d’aller voir ailleurs. Pressenti pour être numéro 4 dans la hiérarchie au poste, l’ancien Havrais s’est donc engagé avec Guingamp contre une somme estimée à un million d’euros.

L’ultime départ d’une liste considérable et composée de Charly Charrier (libre), Emmanuel Bourgaud (Red Star), Gaël Kakuta (Hebeï Fortune, r.p.), Julien Ielsch (retraite professionnelle) ou encore Guy Ngosso (Quevilly-Rouen). Des départs en rafale qui ont ouvert les portes de l’équipe première au jeune Gaoussou Traoré, récompensé de sa bonne préparation par la signature d’un premier contrat professionnel. Néanmoins, le fait marquant reste le prêt avec option d’achat de l’ancienne étoile montante du football brésilien, Ganso. Après deux saisons compliquées avec le FC Séville, l’ancien compère de Neymar à Santos tentera de relancer sa carrière sous le maillot de l’Amiens SC. Un pari similaire à celui pris avec Gaël Kakuta l’an dernier, aujourd’hui sous contrat avec le Rayo Vallecano en Espagne. Reste à savoir s’il sera lui aussi couronné de succès.

Une attaque recomposée

Outre le stade Crédit Agricole la Licorne, l’autre chantier de l’intersaison amiénoise fut la reconstruction de son attaque. Avec les départs de Serge Gakpé et d’Harrison Manzala, deux titulaires habituels, et dans une moindre mesure la fin du prêt de Lacina Traoré, l’Amiens SC est pratiquement reparti d’une feuille blanche. Courtisé tout au long de l’été, Moussa Konaté est finalement resté à Amiens, inscrivant au passage la bagatelle de trois buts sur le premier mois de compétition. Avec treize réalisations au compteur la saison dernière, l’international sénégalais avait grandement contribué au maintien du club en Ligue 1.

Pour tenter de renouveler pareille performance, il sera désormais épaulé par Juan Otero, un jeune attaquant colombien en mesure d’évoluer à la pointe de l’attaque mais aussi sur le côté droit, de Saman Ghoddos, un milieu offensif polyvalent suédo-iranien, et de Rafal Kurzawa, un passeur d’exception en provenance du championnat polonais. Pour compléter ce secteur offensif ô combien concurrentiel, Christophe Pélissier mise beaucoup sur Stiven Mendoza, auteur de débuts prometteurs l’an dernier et qui doit prendre une autre dimension cette saison. Peu épargné par les blessures depuis son arrivée en Picardie, Quentin Cornette devrait quant à lui se muer dans un rôle de joker offensif qui semble correspondre à ses qualités naturelles.

Après une saison d’apprentissage parfaitement réussie, l’Amiens SC a donc misé sur un recrutement exotique mais fait de joueurs aux qualités indéniables pour tenter de décrocher son ticket pour une troisième saison consécutive en Ligue 1. Cela sera-t-il suffisant ? Réponse dans huit mois !

Romain PECHON

Le bilan du mercato estival 

ArrivéesDéparts
Dreyer (Caen, t.d.) ;
Otero (Estudiantes (ARG), t.d.) ;
Lefort (Quevilly, r.p.) ;
Timité (Dunkerque, r.p.) ;
Gnahoré (Palerme, (ITA), p.) ;
Kurzawa (Gornik Zabrze, (POL), libre) ;
Krafth (Bologne (ITA), p.) ;
Ghoddos (Ostersunds, (SUE), t.d.) ;
Ganso (Séville, (ESP), p.).
Adiceam (f.c, libre) ;
Avelar (r.p. Torino) ;
Bouet (f.c. Laval) ;
Bourgaud (Red Star, t.d.) ;
Charrier (f.c., libre) ;
Cissokho (f.c., libre) ;
Dekoke (f.c., libre) ;
Dompé (r.p. Standard) ;
Fofana (Guingamp, t.d.) ;
Gakpé (f.c., libre) ;
Gope-Fenepej (Le Mans, f.c.) ;
Ielsch (retraite) ;
Kakuta (Hebei Fortune, r.p.) ;
Mamilonne (Paris FC, p.) ;
Manzala (Angers, t.d.) ;
Ngosso (f.c., libre) ;
Talal (ESSG, p.) ;
Traoré (Monaco, r.p.).

L’effectif de l’Amiens SC (2018/2019)

Gardiens : Banaziak, Dreyer, Gauducheau, Gurtner

Défenseurs : Adenon, Dibassy, El Hajjam, Gendrey, Gouano, Krafth, Lefort, Sy

Milieux : Bodmer, Ganso, Gnahoré, Kurzawa, Monconduit, Traoré, Zungu

Attaquants : Cornette, Ghoddos, Gneba, Koïta, Konaté, Mendoza, Ngando, Otero, Timité

Le onze probable de l’Amiens SC (2018/2019)

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Bakaye Dibassy : « On n’a pas peur »

Confirmation pour l’Amiens SC (b), premier succès pour l’US Camon ?