Mercato : Mais à quoi joue encore l’Amiens SC ?

Joannin Amiens SC
Panoramic

A une semaine de la fin du mercato hivernal et en dépit des promesses présidentielles, l’Amiens SC n’a toujours pas officialisé le moindre recrutement. Pire encore, le club picard a enregistré de nombreux départs, notamment au poste de latéral gauche où Oswald Tanchot doit toujours composer sans titulaire de métier, obligeant Mickaël Alphonse a jouer les pompiers de service. Une situation qui inquiète énormément les supporters du club.

L’Amiens SC répète toujours la même histoire

C’est l’histoire d’une éternelle rengaine, celle de la stratégie de l’Amiens SC lors de chaque mercato. Alors qu’observateurs comme supporters attendent avec impatience des renforts, cette année sur le flanc gauche de la défense et à la pointe de l’attaque, les dirigeants amiénois jouent perpétuellement la montre, préférant attendre le money-time pour passer à l’action. Ainsi, à onze jours de la clôture du mercato d’hiver, Amiens n’a toujours pas recruté le moindre joueur, laissant Oswald Tanchot traverser le mois de janvier avec un effectif particulièrement déséquilibré. « Il faudra se séparer de joueurs avant de pouvoir recruter, affirmait Luigi Mulazzi début janvier. On aimerait tous que les choses bougent mais il y a des critères financiers qu’il ne faut pas négliger à l’heure actuelle. »

Luigi Mulazzi (Amiens SC) : « Se séparer de joueurs avant de pouvoir recruter »

Depuis la prise de parole de son vice-président, l’Amiens SC est parvenu à boucler le départ de quatre joueurs, dont celui sous la forme d’un prêt avec option d’achat automatique de Juan Otero pour une indemnité de trois millions d’euros et a enregistré le départ définitif de Saman Ghoddos à Brentford pour près de cinq millions d’euros. De quoi passer à la vitesse supérieure dans le sens des arrivées ? C’est ce que tout le monde pensait et c’est l’espoir qu’a entretenu Bernard Joannin le week-end dernier, en marge du match nul face au Havre : « Il y aura des arrivées, je pense qu’on y verra plus clair lundi, ça devrait avancer durant le week-end. Ce qui est sûr, c’est que c’est un latéral gauche. Il y aura aussi un ou deux attaquants. »

Une gestion qui laisse encore perplexe

Depuis, les supporters de l’Amiens SC n’ont pas vu la couleur des belles promesses présidentielles. Et c’est donc avec une équipe toujours aussi jeune et démunie de qualités dans certains secteurs de jeu que la formation entraînée par Oswald Tanchot est allée s’incliner assez lourdement sur le terrain du Paris FC (4-2) samedi soir. « Je ne m’attendais pas à grand-chose. Ce n’est pas que je n’attends rien, j’attends des joueurs, mais sincèrement, je maîtrise pas grand-chose, confiait-il vendredi en conférence de presse. Je sais ce que je veux, je l’ai transmis, le président sait à quels postes nous avons des besoins. Si ça arrive tant mieux, si ça n’arrive pas on fera sans. » A titre d’exemple, désireux de recruter un milieu de terrain supplémentaire, le coach de l’ASC a jusqu’ici été éconduit par sa direction.

Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Je sais ce que je veux, je l’ai transmis »

Pendant ce temps, Steven Mendoza continue de ne pas jouer alors qu’il demeure sous contrat avec l’Amiens SC. A six mois de la fin de son bail en Picardie, l’international colombien souhaite ardemment partir et a obtenu l’aval de ses dirigeants de ne pas jouer durant ce mois de janvier. Là encore, ce film a un désagréable goût de réchauffé, rappelant la gestion invraisemblable de son cas depuis un an et demi. De manière générale, c’est la stratégie des dirigeants amiénois qui laisse perplexe. Au bord du gouffre au début de l’automne, l’ASC a su relever la tête et réintégrer la première partie de tableau. Alors que des ajustements s’avèrent vitaux pour tenter de viser un peu plus haut, le board amiénois ne semble pas enclin à faire les efforts nécessaires pour passer un cap. Dès lors, la question des ambitions picardes se pose plus que jamais.

Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Un bon rappel à l’ordre »

Après avoir vendu une revanche à prendre durant toute l’intersaison, l’Amiens SC s’est-il finalement résolu à vivre une simple saison de transition ? Face aux incertitudes à propos de l’avenir financier du football français, Bernard Joannin a-t-il décidé d’aller au bout de la démarche de la gestion de « bons pères de famille » en abordant uniquement ce mercato d’hiver comme une opportunité d’oxygéner les comptes de son club ? Avec pas moins de huit millions de ventes, le doute est plus que jamais permis. En attendant, nul ne comprend la nature du projet sportif – si tant est qu’il y ait un – de l’Amiens SC cette saison. Ainsi, pas moins de 75% des supporters de l’Amiens SC se disent inquiets par la tournure actuelle du mercato d’hiver, selon un sondage organisé sur notre site entre le 21 et le 24 janvier.

Il reste désormais une semaine à l’Amiens SC pour dissiper les doutes et tenter de rattraper le temps perdu. A moins que l’on ne soit finalement trop ambitieux pour ce club… Qui était, on le rappelle, miraculé d’évoluer pendant trois saisons en Ligue 1 selon son directeur sportif. Une phrase qui résume peut-être à elle seule la situation actuelle. En attendant, la perspective de végéter dans le ventre-mou de la Ligue 2 durant la deuxième partie de saison apparaît toujours plus concrète.

S’abonner
Notifier de
guest
10 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Goleo
Goleo
1 mois il y a

Pas d énervement les comptes paraissent correct. On verra en fin de saison le nombre de club qui seront dans le rouge avec des maintiens ou des retrgatatios forcées. Sur que plusieurs recrues feront du bien à des postes clef alors attendons en faisant confiance à la gestion du club pour l avenir.

olivier
olivier
30 jours il y a
Reply to  Goleo

oui bravo pour la gestion saine , mais ne pas oublier un projet sportif digne d’un vrai club. comment coach tanchot peut il travailler correctement ?
Après union sacrée , union Sabrée ! quelle tristesse !
et si on se refugie derrière l’argument  » les autres vont tomber  » , alors c’est que l’on a pas beaucoup d’ambition pour un club de ligue 1 ou ex ligue 1
c’est moche de laisser tomber le foot à Amiens après une telle épopée

OBATON
OBATON
1 mois il y a

Cela fait 7 – 2 contre le PFC match aller-retour compris… Quand on pense que l’on a un des meilleurs gardien du championnat ( même si Régis était absent au match aller ). L’équipe progresse certes, mais on partait du  » Néandertal ». Les jeunes font le maximum ça se voit, mais c’est justement ce qui est inquiétant…
Il faut 2 attaquants et 1 défenseur qui soient de vrai plus-value… Des « vieux » rompu à la ligue 2. Bref, à vous de jouer M. William, pour attendre ce qu’attend notre nouveau très bon coach. Mais, Oswald n’est pas non plus un magicien !
Bon courage à tous, il reste 7 jours : le compte-à-rebours est lancé !!!

Phil
Phil
1 mois il y a

Tout va bien… nous ne sommes pas au bout du national. No stress

G.B
G.B
1 mois il y a

la priorité c’est de recruter malin des joueurs comme Lusamba Alphonse qui sont arrivés libres et de ne pas faire une gestion catastrophique à la lensoise ! Dépenser l’argent avant de le toucher !

cyril hedin
cyril hedin
1 mois il y a
Reply to  G.B

hihihi johanin dégage mulazzi williams mauvais ces trois la il ce partage l,argent des ventes de joueur bon courange tanchot

Last edited 30 jours il y a by Romain Pechon
JCP
JCP
1 mois il y a
Reply to  cyril hedin

Commentaires stupides, aucune connaissance de la situation actuelle du foot….. Rétrogradation+Covid+droits TV… vous voulez quoi….?? Vous devriez commenter la pétanque…. C’est plus simple et moins exposé

JJ80
JJ80
1 mois il y a
Reply to  cyril hedin

commentaire complètement nul débile encore un qui y connait rien au foot a la gestion d un club et après cela se dit supporter oui sans cervelle MDR

Greg
Greg
1 mois il y a
Reply to  JJ80

Tu connais quelque chose toi.
Tu as vu la catastrophe samedi soir encore

OBATON
OBATON
1 mois il y a
Reply to  G.B

D’accord avec toi, mais un moment donné, il faut sortir un peu de « monnaie » ! Avec modération…

Coupe de France : La FFF dévoile un protocole extrêmement strict

Amiens SC Blin

Amiens SC : Inquiétude pour Alexis Blin ?