Michel Sorin : « Si Longueau est arrivé en 32èmes, ce n’est pas par hasard »

Après la qualification acquise par son équipe contre Longueau aux tirs au but (0-0, 4 tab à 1), l’entraîneur de l’AS Vitré, Michel Sorin, est revenu sur le match et la performance de ses joueurs ainsi que de celle des Longacoissiens.

Le moins que l’on puisse dire c’est que cette qualification a mis du temps à venir…

Oui, on s’y attendait, ils ont éliminé Blois et Lannion avant donc on s’attendait à un match comme ça. Ils ont un gardien qui a fait des arrêts exceptionnels. Après, la gestion du match est toujours compliquée. Le terrain est de plus en plus lourd, les conditions sont plus difficiles, pour mettre du rythme c’est plus compliqué… On tire sur la barre à la fin et eux ont des opportunités sur des contres… Mais c’est une obligation, parce que nous avons eu la maîtrise du jeu. C’est une satisfaction mais c’est vrai qu’aller jusqu’aux penalties, on ne s’y attendait pas. On espère y arriver avant. Mais se qualifier aux penalties, finalement, c’est presque un truc plus agréable. Parce qu’on a été jusqu’au bout, c’est le charme de la coupe. Eux devaient espérer gagner à ce moment-là et c’est logique, parce que c’est une loterie les penalties. Mais c’est nous qui sommes passés, nous serons dans le chapeau demain.

Sur l’ensemble de la rencontre, Vitré a dominé, pas outrageusement, mais les meilleures occasions sont pour vous. Et vous n’avez pas réussi à les concrétiser…

Le problème c’est le gardien ! Il a fait des arrêts exceptionnels quand même ! En première mi-temps, il a fait deux arrêts, on se demande d’où ! La maîtrise on l’a eu mais se créer des occasions c’est difficile. Quand l’adversaire joue à 10 derrière, il ne faut pas rêver… Le terrain est lourd, mettre du rythme c’est difficile. Faire des changements d’aile… Il y a beaucoup de choses qui perturbent sur un terrain comme ça. Et on avait aussi l’obligation de ne pas se découvrir non plus, parce qu’on l’a vu, à la moindre opportunité, ils essayaient d’aller au bout. On a fait une correcte gestion de match. Après, les occasions qu’on n’a pas mises au fond, c’est le seul truc dommage.

Vous parliez de loterie des penalties, d’après vous qu’est-ce qui a fait la différence ?

On peut tout dire. Le gardien a été bon… Cet après-midi, Rennes était mené 2-0, ils reviennent et gagnent… Il n’y a pas de gars qui s’entraînent tous les jours aux penalties, ce n’est pas la même chose. Il y a eu plus de 90 minutes de jeu, il y a la pression, le public, il y a un gardien différent de l’entraînement… C’est comme ça. Des grands joueurs ont raté des penalties, il ne faut pas être catastrophé. Ils ont déjà pris l’initiative d’aller le tirer avec autant de fatigue. Il ne faut pas les accabler. Quand il y a une aussi grande attente, il faut garder la tête froide. 

On a vu une vidéo tourner au moment du tirage au sort, montrant votre joie de tirer une Régional 2. Finalement, était-ce vraiment une équipe de Régional 2 ?

Oh non, mais on le savait, ça ! Sur le coup, on était content, puis on a pris nos renseignements, tout comme eux, qui ont vu des vidéos de nous… Ce n’est pas une R2 ! Ils sont bons, et ils sont surtout bien organisés, bien disciplinés. Physiquement, ils sont costauds, parce qu’ils ont tenu tout le match, même s’ils ont un peu craqué sur la fin. C’est l’équipe à laquelle je m’attendais.

Pour conclure, un petit mot pour les joueurs de Longueau ?

Qu’ils commencent par savourer ce qu’ils ont fait en coupe cette année. Concernant le championnat, il faut qu’ils continuent sur leur lancée. Ils sont invaincus ! Ça doit devenir un challenge de leur côté de le faire sur la saison. Avoir des objectifs assez hauts, même si c’est dur après une défaite comme ça. Si Longueau est arrivé en 32èmes, ce n’est pas par hasard. C’est vraiment une belle équipe.

Propos recueillis par Jean-Baptiste PLOYART

Laisser un commentaire