Moussa Konaté : « Obligé de se battre jusqu’au bout »

Amiens SC Moussa Konaté

Entré en cours de jeu, Moussa Konaté – encore en délicatesse avec son genou – n’a pas pu permettre aux siens de signer un succès capital dans la course au maintien contre Toulouse (0-0), samedi soir. Amiens devra donc encore lutter pour acter son maintien en Ligue 1.

Quel est votre sentiment après ce nouveau match nul ?

Il faut retenir le bon match que l’on a fait, essayer de continuer à ne pas perdre et gagner les prochains matches si on veut rester en Ligue 1.

> Christophe Pélissier : « Il a manqué de justesse dans le dernier geste »

Cela met-il la pression sur Amiens en cette fin de saison ?

C’est sûr que si l’on regarde l’avance que l’on avait et celle que l’on a maintenant, il faut qu’on se dise que l’on doit avancer plus vite. Il reste deux matches, mais ça ne sert à rien de se mettre la pression. Il faut juste se concentrer et faire le match que l’on a fait et essayer d’être plus réaliste.

Ça va se jouer dans les têtes ?

Tout va se passer dans la tête. Il faudra que les joueurs sachent que ça va être difficile et qu’on est obligé de se battre jusqu’au bout. On est des hommes, des compétiteurs, on savait que ça allait arriver, c’est arrivé donc il faut serrer les dents et marcher main dans la main.

L’enjeu du match à Monaco sera énorme…

Bien sûr, mais comme dans les autres matches, il ne faudra pas penser que c’est une finale ou que si on ne gagne pas, ça va mal se passer. On devra jouer avec la tête sur les épaules, se donner à fond et essayer d’être efficace.

> L’Amiens SC lâche du lest

Vous restez confiant ?

Je suis vraiment confiant. J’ai confiance en mes coéquipiers et je sais qu’ils seront au rendez-vous.

D’un point de vue physique, comment vous sentez-vous ?

C’est vrai que je ne suis pas encore au top, mais je donne mon maximum pour revenir. Même si ça fait mal de ne pas être dans le onze de départ à cause d’une blessure qui fatigue. Il faut que je continue à être derrière mes coéquipiers et de faire ce que j’ai l’habitude de faire, c’est-à-dire faire partie de ceux qui font avancer le groupe et qui vont aider Amiens à se maintenir.

Propos recueillis par Romain PECHON

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Luigi Mulazzi Amiens SC

Luigi Mulazzi : « On va souffrir jusqu’au bout »

Serhou Guirassy Amiens SC

Serhou Guirassy : « C’est vrai que c’est compliqué mais… »