Nantes – Amiens SC : les paris du 11

Un temps englués dans la fange du maintien, les Canaris nantais, en enchaînant un double succès à domicile face à deux cadors du championnat (Lyon et le Paris Saint-Germain, quand même) ont su prendre leur envol au meilleur des moments pour s’extirper de la marée noire. Avec 37 points au classement et cinq d’avance sur l’Amiens SC, les protégés de Waldemar Kita peuvent voir venir, ils seront en Ligue 1 la saison prochaine. Mais pour leur adversaire du jour, rien n’est fait malgré une confortable avance de 7 unités sur la zone rouge. Alors les Canaris siffleront-ils une troisième fois ? Les Amiénois continueront-ils à roucouler en enchaînant un huitième match sans défaite ? A vos paris !

Le pari « L’hirondelle ne fait pas le printemps » (Cédric)

En ayant fait tomber le premier et le troisième du championnat de France en moins d’une semaine, les Canaris ont donc déjoué tous les pronostics. Forts de ce double succès, les Nantais ne devraient donc faire qu’une bouchée d’un ASC moribond loin de ses terres. Cependant, s’imposer 3 fois d’affilée à domicile est une performance rare, les statistiques plaident donc pour un résultat positif de l’Amiens SC.

Amiens ou match nul à 1,76.

Le pari « Oiseau rare » (Morgan)

Premier buteur à l’extérieur, Emil Krafth n’est pas attendu pour marquer. Et pourtant, ce sera ce petit oiseau de Suède qui roucoulera devant le but pour rapporter trois points précieux dans le nid amiénois.

Emil Krafth buteur à 22.

Le pari « Coup de bec dans l’eau » (Cédric)

Sur les 4 dernières rencontres, l’Amiens SC a réalisé trois 0-0 dont 2 à l’extérieur. Ainsi, si les hommes de Christophe Pélissier ont retrouvé une base défensive solide, ils peinent encore trop souvent à se montrer dangereux, qui plus est à l’extérieur. Pas beaucoup de buts en perspective à la Beaujoire dimanche…

Moins de 1,5 buts à 2,20.

Le pari « La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe » (Morgan)

Bon, comme vous l’avez deviné, on ne vous promet pas un match avec une pluie de buts. Ce sera aussi l’occasion pour Régis Gurtner de se mettre en avant comme lors du déplacement à Nantes, la saison dernière et ainsi empêcher toutes les tentatives adverses. Chante petit oiseau et arrête-moi toutes ces frappes ennemies !

Amiens garde sa cage inviolée à 2,90.

Les côtes sont à retrouver sur Winamax.

Cédric QUIGNON et Morgan GRESSIER

Publicités

Laisser un commentaire