National 3 : L’AC Amiens et l’Amiens SC (b) pour chasser les doutes

Tous deux dans une situation compliquée en championnat de National 3, l’AC Amiens et l’Amiens SC (b) devront profiter d’une rencontre à domicile pour se (re)lancer en 2020/2021.

L’AC Amiens enfin lancé ?

Certes, ce n’était qu’en coupe de France, mais l’AC Amiens s’est enfin offert le scalp d’une équipe de son calibre le week-end dernier. Dès lors le plus compliqué arrive : enchaîner pour s’offrir un premier succès en championnat. « Il faut confirmer la très bonne mi-temps réalisée contre Vimy. Déjà contre Marcq, j’avais senti que ce n’était pas une défaite comme celles du début de saison, et ça s’est effectivement confirmé dans le match contre Vimy, mais il faut être capable d’enchaîner ce type de performances, acquiesce Azouz Hamdane. On sait que dans le milieu amateur, c’est très compliqué. Je demande toujours à voir. Il nous fallait un match référence qui puisse valider ce que je pouvais leur dire et voir à l’entraînement. J’espère que dans leurs têtes, ils se disent qu’ils peuvent le faire. De toute façon, il n’y a pas de doute là-dessus. »

Finalement disputée à Moulonguet, en raison des récentes contraintes sanitaires mises en place, la rencontre contre Maubeuge doit permettre d’aller de l’avant. « Le match est inversé parce qu’il y a un arrêté préfectoral dans le Nord empêchant l’utilisation des vestiaires. C’est la Ligue qui a décidé ça, explique Hamdane. C’était possible pour nous, donc on va jouer à domicile. On n’avait joué que trois matches à domicile sur le début de saison, donc ça va rééquilibrer les choses. On a changé un peu de méthode d’entraînement depuis un mois parce qu’on ne peut pas avoir plusieurs défaites en championnat et se dire que tout est bon. Dans la tête, je sens que ça se relève un petit peu et il y a des prémices qui pointent le bout de leur nez. Il faut pouvoir s’accrocher à ça et continuer absolument. » Le tout toujours dans le 4-3-3 implémenté le week-end dernier, mais sans Jeno, suspendu pour accumulation de cartons jaunes.

AC AMIENS – MAUBEUGE

Sixième journée de National 3

Samedi 24 octobre, 17 heures

Stade Moulonguet, Amiens

Arbitre : M. Six

L’Amiens SC (b) à la relance

Défait dans la contestation sur la pelouse de Wasquehal, dans quel état d’esprit sera l’Amiens SC (b), face à Chantilly ? « Il n’y aura pas de sentiment de revanche parce que ce ne seront pas les mêmes acteurs, et heureusement« , lance Antoine Buron. Malgré un arbitrage qui lui a fortement déplu, l’entraîneur amiénois veut chercher d’autres explications. « Il faut analyser les éléments intérieurs propres à ce que l’on a pu proposer donc on a travaillé sur nos manques et sur ce qui a pu nous mettre en difficulté, détaille-t-il. On est à cinq matches depuis le début de saison, c’est encore long. C’est difficile de se mettre en route avec la coupe de France tous les quinze jours. On a toujours l’impression d’être coupés. »

Face à une « équipe expérimentée qui est en pleine confiance, capable de produire du jeu avec un bloc assez compact et difficile à manœuvrer« , la réserve de l’Amiens SC devra faire avec un nouveau huis-clos. « Il faut faire abstraction du contexte, coupe Buron. On est une équipe réserve et on n’avait pas énormément de monde en général. Ce n’est pas un élément à prendre en compte. Si les garçons ne sont pas capables de se motiver par le fait de gagner un match, c’est qu’ils n’ont pas l’esprit compétiteur et ce sera compliqué pour le haut niveau. On s’aperçoit que la Ligue des Champions se joue dans des stades vides et ça n’empêche pas certaines équipes de rester performantes. » Charge aux jeunes Samariens de l’être également ce dimanche.

AMIENS SC (b) – CHANTILLY

Sixième journée de National 3

Dimanche 25 octobre, 15 heures

Centre de formation

Arbitre : M. Levecque

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Moussa Konaté Dijon

Moussa Konaté (Dijon) : « Le DFCO m’a donné la possibilité de prouver ce que je vaux »

Amiens SC : Stephen Odey peut-il être l’homme providentiel ?