National 3 : L’AC Amiens ne cache pas ses ambitions

Après une préparation estivale plutôt concluante, l’AC Amiens dispute son premier match de championnat contre Le Portel, ce samedi. Conscient que sa formation est un candidat naturel à la montée en National 2, Azouz Hamdane n’a pas manqué d’afficher ses ambitions. Entretien.

Quel bilan tirez-vous de votre préparation estivale ? 

Je suis très content parce que notre projet de jeu prend du sens. Cela se matérialise par notre deuxième mi-temps contre Longueau (ndlr : le dernier match de préparation). Avant ça, il nous avait manqué ce joueur de rupture, capable de garder le ballon devant. En ce sens, l’entrée de (Okan) Bodur a tout de suite changé le cours de la partie. Globalement, on a réalisé une très bonne préparation. J’ai vu sur les derniers matches ce que je souhaitais voir. Les joueurs confirmés ont fait une très bonne partie au Blanc-Mesnil. Quand aux jeunes, ils ont montré de belles choses contre l’équipe de vieux briscards qu’est Longueau. Maintenant, tout ça est à peaufiner, à épurer pour faire d’eux de meilleurs joueurs.

D’autant que la concurrence s’annonce relevée. Beaucoup d’équipes visent la montée cette saison…

Tout le monde n’affiche pas son ambition mais on est beaucoup à viser la meilleure des places. En ce qui nous concerne, l’objectif est de faire mieux que la saison dernière, on n’a pas envie de tergiverser dans ce championnat. Même si cela devient de plus en plus difficile. Parce que le marché devient saturé au plus haut niveau, ce qui amène les joueurs à descendre de division. Parce que les clubs se structurent de plus en plus pour atteindre leur objectif. Pour répondre à cela, on a fait une grosse préparation, on a mis beaucoup d’intensité et de sérieux dans nos séances. Maintenant, les attitudes de nos joueurs, qui restent des amateurs, peuvent nous coûter des points. Il faut avant tout rester attentif à cela.

Avez-vous le sentiment d’être mieux armé que la saison dernière ? 

Clairement. Quand on regarde numériquement notre groupe, on a remplacé Nzeza par Samb, Corain par Bamba puis Ameur ou Isambart par Semiri, des joueurs qui ont tous une forte expérience et qui ont montré durant la préparation qu’ils avaient largement leur place chez nous. Ils ont aussi les attitudes et les intentions de jeu qui sont les miennes. Ce sont des joueurs qui sentent le football, qui ont un temps d’avance sur les autres. Avec des joueurs comme Slidja, Samb, Semiri, Dilemfu, Matondo et Despois, on a des joueurs très intéressants quand on a le ballon. Maintenant, notre problème viendra surtout du moment où on perdra la possession. Pourtant, c’est un aspect qu’on a travaillé depuis le début de la préparation.

Le problème est avant tout mental, il faut qu’on arrive à switcher rapidement à la perte du ballon.

Comment abordez-vous votre premier match contre Le Portel ?

Ce sera un match difficile. L’an dernier, on n’a jamais eu un match facile, d’autant que parfois on se rendait nous-mêmes les matches compliqués. Il faudra mettre beaucoup d’intensité, de rythme, sur ce point j’ai plutôt été rassuré par rapport à la fin de notre préparation. J’espère qu’on sera dans ce bon état d’esprit contre Le Portel. Après, on a aussi en tête cette première mi-temps contre Gonfreville. On a fait de bonnes choses dans l’utilisation du ballon mais on a été trop peu réalistes devant le but adverse. À partir de là, on peut être en grande difficulté, encore plus si on peine à faire les efforts à la perte du ballon. Par contre, si on est à notre meilleur niveau, je sais qu’on peut gagner beaucoup de matches. Le problème est avant tout mental, il faut qu’on arrive à switcher rapidement à la perte du ballon, accepter de courir après celui-ci.

Propos recueillis par Romain PECHON

AC AMIENS – LE PORTEL 

1ère journée de National 3

Samedi 17 août, 18 heures

Stade Jean-Bouin, Amiens

AC AMIENS : Boizart – Lemarié, Diarrasabou, Villier, Siradjidini – Matondo, Dilemfu – Semiri, Despois, Samb – Slidja

Entraîneur : Azouz Hamdane

Laisser un commentaire