Amiens SC supporters

Après la première défaite de la saison de l’Amiens SC à Nice (2-1), le 11 Amiénois vous livre les tops de la rédaction pour cette rencontre.

On a aimé :

Régis Gurtner bien présent au coup d’envoi

C’était la grande incertitude de l’avant match. Victime d’un gros hématome cette semaine qui l’a empêché de s’entraîner correctement, Régis Gurtner était incertain jusqu’à l’ultime échauffement précédent le match. Mais le staff médical, qui a réalisé une véritable course contre à la montre, est finalement parvenu à le remettre sur pied in extremis. Malheureusement et malgré une grosse parade sur son coté gauche à la 19ème minute de jeu, le dernier rempart picard n’a pas permis aux siens de décrocher ce premier point qui leur tendait les bras.

L’Amiens SC n’a pas perdu son ADN avec Elsner

Mal rentrés dans la rencontre, impuissants face au jeu de possession niçois et rapidement menés 1-0 après s’être vus réduits à 10, les Amiénois avaient toutes les raisons pour baisser pavillon. C’est pourtant à ce moment de la rencontre qu’ils semblent être réellement rentrés dans le match. Avec un bloc plus bas et une abnégation retrouvée, ils ont su faire le dos rond jusqu’à la mi-temps. Bien en place en seconde mi-temps et plus précis dans les transitions, ils ont su résister jusqu’au dernier quart d’heure et le coaching gagnant de Luka Elsner pour décrocher une égalisation méritée. Mais ce dernier coup de tête de Dante a ruiné tous les efforts fournis. Aussi rageant que rassurant.

La première gagnante de Chadrac Akolo

Arrivé en cours de préparation et pas encore à 100% après avoir disputé la CAN avec la République Démocratique du Congo, l’ailier prêté par Stuttgart a logiquement débuté cette première rencontre de la saison sur le banc. Entré dans le dernier quart d’heure de jeu, il a immédiatement posé des problèmes à la défense azuréenne, faisant montre d’un panache certain et de la vélocité tant désirée par son coach. Faisant preuve autant de hargne que de sang froid sur l’égalisation amiénoise, Chadrac Akolo est l’une des vraies satisfactions individuelles de la soirée.

Cédric QUIGNON (pour l’ensemble de la rédaction)

À lire aussi : 

[J1] Nice – Amiens SC : le résumé vidéo

L’Amiens SC n’était tout simplement pas prêt

Amiens SC : le programme du 12 au 18 août

2 Commentaires

  1. il est temps de renforcer la defense centrale qui est plus que légère et investir dans un gros milieu defensif.
    J’espere également que l’episode des colombiens à Amiens se termine car ils ne veulent pas jouer ici

Laisser un commentaire