Nicolas Cauvin : « Je compte sur les jeunes »

Nicolas Cauvin RCA

Victorieux de l’Amiens Portugais dans un match riche en buts (4-2), le RC Amiens termine bien sa saison. Déjà relégués, le visage affiché par ses joueurs réjouit Nicolas Cauvin, entraîneur en charge de l’équipe première.

Quelle fin de match Nicolas ! Vous êtes passés proche d’un match nul et finalement, vous l’avez emporté !

Sur le banc, on avait l’impression de revivre ce qu’il se passe depuis le début de saison, c’est-à-dire prendre encore un but, marquer contre notre camp pour faire match nul ou perdre le match. Pour une fois, cela tourne en notre faveur. Les Portugais ont marqué contre leur camp, la roue a tourné. Sur l’ensemble du match, on n’a pas démérité. On a fait une première mi-temps assez cohérente, sans avoir réellement de grosses occasions. On a répondu présent dans l’intensité et l’impact et sur une perte de balle au milieu de terrain, l’Amiens Portugais en profite pour mettre un superbe but. A la mi-temps, il fallait corriger ces petits défauts de perte de balle, pour leur faire mal et aller un peu plus dans la profondeur pour créer plus de danger.

Régional 2 : L’Amiens Portugais joue avec le feu

C’est finalement un beau succès à domicile, qui plus est…

Oui, je pense que sur le papier, l’Amiens Portugais est plus fort que nous. C’était notre dernier match à la maison et on voulait bien finir chez nous.

Le RCA terminera sa saison chez le leader et champion, Outreau. Comment aborder cette rencontre ?

On va chez le premier, je pense que ça va être la fête pour eux. Ce sera leur dernier match à domicile et ils sont sûrs de monter. On va y aller avec les mêmes intentions que celles d’aujourd’hui, pourquoi pas essayer de battre le premier ? Ce qui me satisfait aujourd’hui, c’est surtout les jeunes. Quand on voit que sur les quatre buts, trois sont inscrits ou délivrés par des joueurs de 17/18 ans, il y a de l’avenir. Je suis content pour eux.

Utiliser et former les jeunes est donc devenu la volonté principale du club ?

Comme on était déjà condamné, cela m’a permis de prendre des jeunes. Je les connais, cela fait longtemps qu’ils sont ici, et d’autres que j’ai formés, donc je connais leurs valeurs. Si je ne les intégrais pas sur cette fin de saison, je ne l’aurais jamais fait. Comme je l’ai dit, je compte sur eux, j’aime bien former les jeunes, c’est à eux de faire leur place en vu de la saison prochaine.

Vous auriez pu sombrer après l’égalisation et finalement vous êtes revenus à l’abordage pour marquer deux nouveaux buts ! Quelle résurrection pour le RCA lors de ce match…

L’état d’esprit est surtout important après avoir concédé le deuxième but. Physiquement, on a vu qu’on était bien, mieux qu’eux sur la deuxième mi-temps. Mentalement on a bien réagi puisque ça fait mal de prendre l’égalisation alors qu’il ne restait que trois minutes. On a bien réagi, on n’a pas lâché, on a ressorti le bloc et on a remis du danger dans leur surface, ce qui a provoqué une mésentente du côté des Portugais.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire