Nicolas Cauvin RCA

Malgré un bon point décroché sur sa pelouse face au leader, Miannay (0-0), le RC Amiens sortait avec des regrets au regard de sa domination. Entretien avec l’entraîneur du club amiénois, Nicolas Cauvin.

Nicolas Cauvin, sur le papier, vous obtenez un bon résultat…

Avant le match, on se serait dit qu’un match nul aurait été intéressant, mais dans le contenu, on doit prendre les trois points. On a fait un très bon match, c’était très intéressant, on a eu de bonnes attitudes, on a très bien défendu, on a concédé très peu d’occasions. Notre gardien n’a pas eu d’arrêt à faire. On était bien en bloc et on a eu une utilisation du ballon intéressante. On leur a posé des problèmes dans le cœur du jeu, même dans notre animation offensive. C’est peut-être le match où l’on s’est créé le plus d’occasions cette saison avec pas mal de centres devant le but, mais il y a toujours cette petite maladresse devant le but, dans la dernière passe ou la finition. C’est le seul regret que j’ai, ne pas être plus tueur, plus tranchant dans la zone de vérité. On n’a pas la chance qui sourit non plus avec le ballon qui frôle le poteau. Mais dans les attitudes, je n’ai rien à reprocher aux joueurs sur ce match.

La grande satisfaction des derniers matches, c’est votre solidité défensive, hormis l’accident à Liancourt (1-7)…

On était passés à travers à Liancourt et on avait pris une claque tout à fait logique. On reste sur trois matches, en comptant un amical contre la réserve de l’AC Amiens, où l’on fait 0-0. On a réglé nos problèmes et on a travaillé un peu sur notre animation offensive pour mettre des difficultés à Miannay. On a bien travaillé, mais il nous a manqué ce petit but.

Sur le plan offensif, c’est donc le même constat que depuis le début de la saison…

On n’a mis que six buts, dont deux sur penalty. Si on veut prendre des points, il faut commencer à marquer. Je suis satisfait de l’animation défensive depuis trois matches, et maintenant il faut faire un peu plus de dépassements de fonction dans notre animation offensive. J’ai vu des choses intéressantes sur ce match, sauf le petit but qui aurait pu nous ramener les trois points.

Qu’est-ce qui prédomine sur les deux derniers matches ? La satisfaction d’avoir pris des points sans prendre de but, ou les regrets de ne pas avoir réussi à gagner ?

Les regrets parce qu’on aurait pu prendre six points et on n’en prend que deux. A Montières, on fait une grosse première mi-temps, on a la possession, on se crée cinq occasions en six minutes mais on ne marque pas. Sur ces deux derniers matches, on a des regrets. Il y a quand même de la satisfaction parce qu’on ne prend pas de buts après en avoir encaissé beaucoup sur la première partie de saison, mais on a des regrets. Actuellement, je veux bien prendre deux buts si on en met trois ! Il faut prendre des points. Si on veut sortir de la zone de relégation, ça passera par des victoires. Les matches nuls, ça ne nous fait pas avancer. Les garçons ont compris qu’ils étaient capables de réaliser de belles choses, donc il faut se servir de ce match-là, s’appuyer sur le positif, corriger le négatif pour engranger les points.

Vous êtes la seule équipe à avoir accroché Miannay, ce n’est pas rien…

C’est ce que j’ai dit aux joueurs avant le match. Ils n’avaient qu’une défaite, c’était contre nous, et maintenant ils ont un nul et une défaite pour huit victoires. Je parlais avec leur coach et leur président, et ils ne comprennent pas pourquoi on n’y arrive pas, alors que sur les deux matches nos points ne sont pas immérités, loin de là. Je pense qu’ils sont contents de repartir avec un nul, ils s’en sortent bien. On est capables de faire de belles choses, mais c’est à confirmer sur les prochains matches.

Propos recueillis par Adrien ROCHER

A lire aussi : 

Régional 3 : Le RC Amiens accroche le leader

Régional 2 : L’Amiens Portugais sort du rouge, l’AC Amiens (b) manque une occasion

Laisser un commentaire