RC Amiens Nicolas Cauvin

Dans un match débridé et très rythmé, le RC Amiens est parvenu à retourner Ailly-sur-Somme en inscrivant deux buts dans le temps additionnel (3-2), pour le compte de la deuxième journée de Régional 3. Un succès riche en enseignements pour Nicolas Cauvin. Entretien.

Publicité


Nicolas, quel finish au terme d’un match complètement fou ! 

Tout à fait ! On a couru après durant toute la rencontre, avec ce but d’entrée de jeu. On égalise seulement dans le temps additionnel. Puis, on fini par l’emporter sur le fil. On a montré qu’on avait du caractère en ne lâchant rien, en poussant tout le monde. On a finalement été récompensé de nos efforts. On avait pour objectif de bonifier le point pris au Pigeonnier, en prenant trois points à domicile pour lancer notre saison.

Publicité


Dans l’état d’esprit, considérez-vous que cela puisse être un match fondateur pour votre équipe ? 

C’est possible. On a trainé un peu de frustration durant la rencontre. J’ai le sentiment que la maîtrise du jeu était de notre côté, c’était donc difficile de courir après le score. Pendant longtemps, on n’a pas non plus eu d’occasion franche, en se montrant peu précis dans les 25 derniers mètres. A la mi-temps, je leur ai demandé de ne rien lâcher, on a procédé à quelques ajustements en fixant dans l’axe puis en écartant en phase finale, parce qu’on avait vu qu’ils laissent des espaces sur les ailes. C’est comme ça qu’on marque notre premier but (ndlr : et aussi le troisième). Il fallait aussi limiter les pertes de balle pour éviter de leur donner des ballons qui auraient pu nous faire mal. Sur le plan de l’état d’esprit c’est très certainement un match qui va faire beaucoup de bien au groupe.

Publicité


D’autant qu’Ailly reprend l’avantage juste après votre première égalisation…

Psychologiquement, c’est difficile. On se relâche un peu, on perd un ballon bête à 60 mètres et on s’arrête un peu de jouer. Cela fait partie des choses qu’on doit impérativement corriger. A l’inverse, le positif est que la situation est aussi venue du banc. Les trois entrants sont impliqués sur les trois buts, avec notamment deux buteurs (ndlr : Tetard et Mbundu). On a gagné ce match à 14 et pas à 11, cela prouve qu’on a vraiment besoin de tout le monde.

Publicité


Ce début de saison est marqué par votre force de caractère, avec votre capacité de remonter à chaque fois des handicaps, ça change radicalement de la saison dernière…

On montre qu’on est capable de réagir. Maintenant, on garde aussi en tête qu’on a loupé notre première période au Pigeonnier et qu’on a dû courir après le score. Face à Ailly, c’est un peu différent parce qu’on livre une première période cohérente. Tout ça doit nous servir pour la suite du championnat. Cette fois-ci, on a réussi à l’emporter, parce qu’on a fait les efforts jusqu’au bout. A la même période la saison dernière, on n’avait que trois points après notre victoire inaugurale contre Miannay puis une longue série de matches sans victoire. On ne savait pas trop où se placer avant ce match contre Ailly. Je pense qu’on en saura un peu plus sur notre valeur à l’issue des cinq à six premières journées.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

RC AMIENS – AILLY-SUR-SOMME : 3-2 (0-1)

Deuxième journée de Régional 3

Stade Moulonguet, Amiens

Arbitre : M. Desessart

BUTS : Mbundu (71e), Tetard (90e), Adam (90e+2) pour RC Amiens ; Lavillette (2e), Testelin (73e) pour Ailly

RC AMIENS : Cauvin – Petit, Bengachoud, Pirioux, Gervais – Agouzoul, Renold, Venin (c.) – Adam N., Adam T., Mahtaj

Entrés en jeu : Guillotte, Mbundu, Tetard

Entraîneur : Nicolas Cauvin.

AILLY-SUR-SOMME : Lejeune – Mallet, Dhondt, Pailleux, Verkaik – Chappe (c.), Fouache, Pierrin – Lavilettte, Testelin, Boukoulou

Entrés en jeu : Sauval, Soumahoro, Billemont

Entraîneur : Pierre-Alain Lavillette

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments