Noël Le Graët (FFF) : « Il n’y avait pas d’autre solution »


Comme attendu depuis plusieurs jours, le Comex de la Fédération française de football (FFF) a acté l’arrêt définitif des championnats amateur et fixé un cadre bien précis à propos des montées et des descentes, jeudi midi. Une décision pleine de bon sens selon son président, Noël Le Graët. 

La suite après cette publicité

Plus d’espoir de reprise

« On ne pouvait plus imaginer reprendre. On a suivi les recommandations de l’État. Reprendre dans un mois n’aurait eu aucun sens.  Même pour les pros, je crois que ça va être difficile. Dire aux clubs amateurs : « Vous reprenez en juin », ce n’était plus possible. Je ne le souhaitais pas et aucun d’entre eux non plus. 70 % des matchs ont été joués. Les classements actuels me paraissaient les plus représentatifs. »

La suite après cette publicité

Le moins mauvais des systèmes

« Il n’y avait pas d’autre solution avec, en Ligue et District, une seule descente et le nombre de montées prévues dans les règlements.. Je sais bien que des clubs qui ne montent pas vont rouspéter. D’autres qui étaient avant-derniers vont se dire : « Ouf, je l’ai échappé belle ! ». Toujours est-il qu’il fallait trancher. Ces décisions me paraissent acceptables par l’ensemble des clubs. Plus de 2,2 millions de licenciés les attendaient. »

La suite après cette publicité

Un risque de recours ?

« Je ne pense pas qu’il y en aura beaucoup, d’autant que le Ministère des Sports va nous aider en signant un décret. C’est une situation tellement inhabituelle… Comment aurait-on pu décider autrement ? Quelles étaient les autres solutions ? »

La suite après cette publicité

Source : Le Télegramme

A lire aussi :

Régional 3 : La pilule est difficile à avaler pour Montières

Marcel Glavieux : « Il y aura deux groupes de dix en D1 la saison prochaine ! »

Laisser un commentaire