VAR

Alors que l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) sera inaugurée vendredi soir, à l’occasion de la rencontre OM-Toulouse, le 11 Amiénois vous livre le mode d’emploi d’un procédé « destiné à limiter voire à corriger les erreurs claires et évidentes et les faits de jeu non détectés et entrant dans un protocole défini. »

Publicité

Les quatre situations dans lesquelles l’assistance vidéo peut être mobilisée :

– Après un but marqué (validé ou non)

– Sur une situation de pénalty sifflé ou non

– Pour un carton rouge direct

– Sur une erreur d’identité du joueur sanctionné disciplinairement

La Ligue de Football Professionnel (LFP) a donc prévu des arbitres vidéo en plus des arbitres de terrain. Seront présents dans le bus vidéo 1 arbitre assistant vidéo, 1 arbitre assistant vidéo auxiliaire, et 1 ou 2 opérateurs. Egalement, 1 assistant de visionnage sera présent en bord terrain.

Publicité

     > OL – Amiens SC : Découvrez l’arbitre de la rencontre

La procédure d’utilisation de l’assistance vidéo

L’arbitre assistant vidéo contrôle en permanence le match. L’assistant vidéo communique avec l’arbitre en cas de contrôle d’une des 4 situations entrant dans le cadre du protocole nécessitant de retarder la reprise du jeu.

Publicité

L’assistant vidéo peut prendre lui-même la décision (hors-jeu simple, franchissement de ligne, endroit d’une faute). En outre, il envoie les images à l’arbitre central en cas de situation de penalty, de carton rouge direct et toutes les situations à interprétation ou incidents non perçus.

Publicité

A noter que la VAR ne peut pas être utilisée pour les reprises de jeu. Comme par exemple un but accordé après une fausse touche, ou un corner tiré alors que le ballon n’était pas dans le quart de cercle. Les séquences de ce genre ne peuvent donc pas être visionnées.

Le public sera tenu au courant à chaque recours à l’assistance vidéo par des messages sur les écrans du stade.

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire