Olivier Blondel (Amiens SC) : « Je suis avant tout un soldat du club »

Promu entraîneur des gardiens de l’équipe première suite au départ de Nicolas Dehon, Olivier Blondel a pris le relais de l’ancien mentor de Mandanda et Areola avec humilité et modestie. Entretien.

Olivier, comment avez-vous vécu votre nomination au sein du staff professionnel ?

Quand je suis arrivé ici, j’ai toujours dit que j’étais un soldat du club. Dimanche dernier, on m’a dit « tu vas entraîner les gardiens demain ». Je n’ai qu’un mot, je fais tout pour le club qui m’emploie. Je suis fier de porter l’écusson de l’Amiens SC. C’est mon travail et c’est mon objectif que Matthieu (Dreyer) et Régis (Gurtner) vivent le mieux possible et soient performants. Je reste dans l’ombre, je les fais travailler du mieux possible.

C’est une étape importante franchie pour vous ?

Je ne le vis pas comme ça, je vis au jour le jour, faire du mieux possible chaque jour, c’est comme ça que j’ai construit ma carrière. Je ne me pose pas de questions. Je suis depuis deux ans et demi au centre de formation, ça se passe très bien. On essaye de faire avancer les choses. Là, on me dit de prendre les pros pendant cinq mois, j’essaye d’apporter ce que je peux : envie, détermination, beaucoup de plaisir. Je suis avant tout un soldat du club.

Avez-vous eu l’occasion d’échanger avec Nicolas Dehon ?

Je l’ai eu au téléphone, il était mon entraîneur au Havre, on était très proche au quotidien. On a sensiblement la même approche du poste, un peu la même philosophie du métier. Je vais travailler dans la continuité de ce qu’il se faisait. J’ai fait part aux gardiens en arrivant de ce que je mettais en place. Je suis à leur disposition. L’objectif pour moi est qu’ils soient performants pour qu’ils vivent au mieux quotidiennement, qu’ils soient bien dans leur tête et dans leurs corps.

Quelle est votre méthode dans l’approche du métier d’entraîneur des gardiens ?

Il est encore trop tôt pour le dire. Pour l’instant, je n’ai pas de méthode particulière. On verra avec le temps. Je croise juste les doigts et je mets tout en oeuvre pour que les gardiens soient performants. Ce sont eux qui détiennent la clé de la méthode, ce sont eux qui la rendent efficace.

Pour votre premier match, Matthieu a bien rempli son rôle en sortant une grosse prestation…

Je suis un petit peu déçu pour lui parce qu’il fait tout ce qu’il faut. Finalement, ça ne passe pas. Après, il a fait ce qu’il sait faire. C’est un très bon gardien, un très bon professionnel. Je dois dire que les deux m’ont très bien accueilli cette semaine. Ça fait plaisir mais j’en ressors frustré qu’il ait fait 120 minutes, une bonne performance et que l’aventure s’arrête si brutalement.

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

Reprise mouvementée pour l’Amiens SC !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Amiens SC Luka Elsner

[CDL] Vivez la conférence de presse avant Lille – Amiens SC

[CDL] Amiens SC : Konaté de retour pour Lille