OM – Amiens SC : les chiffres à retenir

Les notes du match Amiens SC

Avec cette nouvelle défaite face à l’OM, Amiens retourne dans le rang. Les erreurs lors du match face à Caen se sont renouvelées face à Marseille. Malheureusement, face au standing et à la qualité des Olympiens, ces erreurs se sont payées cash. Revenons sur le rencontre de samedi avec les chiffres du match.

La suite après cette publicité

4


Il s’agit du nombre de buts inscrits par Florian Thauvin face à Amiens. Un triplé lors du match aller au stade de la Licorne et un but ce samedi. Il a inscrit un tiers de ses buts (4 sur 12) face aux Picards. Intenable sur son côté droit, repiquant dans l’axe, c’est sur le côté gauche qu’il a ajusté Régis Gurtner.

La suite après cette publicité

69


Le nombre de ballons joués par Erik Pieters durant ce match. Il est l’amiénois qui a touché le plus de ballons. Frappant par deux fois au but, il a fait preuve d’une bonne maîtrise technique et s’est montré entreprenant. Son intégration est donc en bonne voie et son expérience peut être un atout pour les Amiénois en fin de saison.

La suite après cette publicité

5


Les joueurs de Christophe Pélissier auront laissé filer la rencontre en seulement 5 minutes. Après l’ouverture du score de Thauvin à la 20e, c’est Mario Balotelli qui a crucifié l’ASC 5 minutes plus tard. Une fois de plus, Amiens a payé cash ses erreurs. Ce sont ces errements défensifs qui coûtent chers aux Amiénois depuis le début de la saison.

La suite après cette publicité

3


Une nouvelle fois muets face aux cages de Steve Mandanda, les Amiénois sont trop maladroits offensivement. Ces derniers n’ont marqué qu’à 3 reprises en 2019, toutes compétitions confondues. Les Picards se créent des occasions mais l’efficacité n’est pas au rendez-vous. Un point à vite régler à l’aube du sprint final.

0


L’équipe emmenée par Prince Gouano n’a reçu aucun carton jaune de la part de Mr Hamel. On pourrait se réjouir de cette statistique mais cela peut être le signe d’un renoncement côté Amiénois. Comme l’a rappelé Thomas Monconduit, l’ASC n’a pas été assez tranchant, ne s’est pas imposé dans les duels. Inquiétant lorsqu’on sait qu’Amiens joue sa survie dans l’élite.

Valentin ROSE

Laisser un commentaire