Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Les intentions étaient bonnes »

Amiens SC Tanchot
Panoramic

Lourdement battu par Guingamp (0-3) pour clore son cycle de sept matches en l’espace de trois semaines, l’Amiens SC a principalement été rattrapé par la fatigue selon Oswald Tanchot, qui estime que son équipe méritait un meilleur sort au regard des intentions de jeu et de l’état d’esprit affiché. Entretien.

Quelle est votre lecture du match après cette défaite contre Grenoble ?

Cette fin de saison avec sept matches en vingt-et-un jours a forcément eu un impact sur les derniers résultats, et en l’occurrence celui de ce soir (samedi). On ne va pas épiloguer là-dessus, ça fait partie des choses très particulières de cette saison. C’est nous, mais aussi d’autres équipes qui vont devoir le vivre comme Toulouse. C’est comme ça. Je trouve que c’est cher payé d’être mené 2-0 à l’issue de cette première mi-temps parce qu’on est puni sur la première situation de Guingamp et quasiment la première possession. Ils sortent le ballon sur une touche, on est pris et ils sont très efficaces. Leur deuxième but est quasiment du même acabit sauf qu’il y a un hors-jeu flagrant parce que l’attaquant gêne Coudert. Il y a une position claire de hors-jeu, l’assistante le signale mais l’arbitre du centre lui fait part de son refus de le signaler parce qu’il considère qu’il ne le gêne pas. On s’est fait punir sur des transitions, des contres et dans ce registre, Guingamp a été très bon et efficace.

Abou Ouattara (Amiens SC) : « Convaincu qu’on méritait beaucoup mieux »

On a l’impression qu’il n’y avait plus d’essence dans le moteur…

Oui, il n’y avait plus d’essence mais je pense qu’avec le match qu’on fait, on se doit de scorer. On a beaucoup frappé, de situations. C’est peut-être le match où l’on en a eu le plus. Je pense que dans notre capacité à amener le ballon dans les trente derniers mètres, c’est un de nos meilleurs matches, avec beaucoup de mouvements de simplicité, de capacité à jouer entre les lignes, du jeu combiné. On a frappé seize fois mais on n’a cadré que deux tirs. Finalement, Basilio ne fait ses arrêts qu’à la fin. Par rapport à l’investissement des joueurs, la qualité du jeu – sauf dans le registre de la finition – les joueurs ont donné tout ce qu’ils pouvaient. Il a manqué un petit truc pour avoir ce supplément d’âme dans les derniers mètres.

Luigi Mulazzi (Amiens SC) : « Les joueurs sont morts, ils sont fatigués ! »

Que dire à des joueurs qui viennent de subir un 3-0 après un bon match ?

Il faut dissocier le résultat du contenu des joueurs. Il y a un investissement qui a été constant et il y a une vraie montée en régime de l’équipe sur un point de vue collectif. C’est flagrant. Entre ce que l’on proposait à une époque et maintenant dans la maîtrise collective, il y a beaucoup plus de mouvements, de jeu combiné, de simplicité, de jeu les uns avec les autres, même dans le jeu de position c’est beaucoup plus abouti. Après, on joue avec nos défenseurs et notre gardien qui ne sont pas nos titulaires, sur un septième match en vingt-et-un jours, ça fait beaucoup de choses. Ça n’enlève rien à la qualité de Guingamp qui, sur les derniers matches, a trouvé une solidité. Je trouve qu’ils sont à la hauteur de ce qu’on est en droit d’attendre d’eux par rapport à la qualité de leur effectif. Ils le montrent.

Il y a franchement des matches où je me suis embêté, même avec des résultats positifs, mais ce soir (samedi) c’était vivant.

Vous manquez une balle d’égalisation immédiate…

Je pense qu’on en a une aussi pour revenir à 2-1 juste avant la mi-temps. On a deux grosses situations. Ça aurait pu être fait avant la mi-temps ou en début de deuxième, ça ne l’a pas été. On n’a pas eu cette capacité à mettre ce but qui relance et enflamme un peu le truc. Si on regarde bien le match, les joueurs n’ont jamais renoncé, même à la fin. Ils voulaient mettre ce but. Il y a eu les situations mais c’était un soir compliqué pour nous par rapport à ça.

Pour vous, ça peut donc ressembler à une défaite encourageante ?

Parfois, oui, même si on n’aime pas le dire parce que quand on est entraîneur ce qui compte, ce sont les points. Il y a franchement des matches où je me suis embêté, même avec des résultats positifs, mais ce soir (samedi) c’était vivant. Il y avait peut-être un manque de carburant pour mettre encore plus de relief à tout ça. Les intentions étaient bonnes, il y a eu des mises en position avec des redoublements de passe, des mises en action où on arrivait dans la surface en une vingtaine de passes, mais malheureusement, on ne faisait pas le bon geste.

Propos recueillis par Romain PECHON

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Nathan Monzango Amiens SC

[J36] Amiens SC – Guingamp : Un coup d’arrêt brutal

Amiens SC vs Guingamp

[J36] Amiens SC – Guingamp : Des intentions à défaut de ressources