Oswald Tanchot (Amiens SC) : « On a du mal à avoir un esprit d’équipe »

Amiens SC Tanchot

Déçu après la défaite de l’Amiens SC contre Sochaux (0-1) le week-end dernier, Oswald Tanchot dressait un véritable constat d’impuissance quant à l’incapacité de son équipe à adopter un état d’esprit collectif sur la durée de la saison. A moins de trois mois de la fin du championnat, la formation picarde est toujours autant en chantier. Entretien.

Oswald Tanchot, ressentez-vous l’esprit de corps suffisant au sein de cette équipe ?

C’est assez paradoxal. Sincèrement, les garçons dans le vestiaire, en tout cas pris individuellement, ont une bonne mentalité. Ce sont vraiment des garçons avec des valeurs humaines mais on a du mal à créer quelque chose de collectif, à avoir un esprit d’équipe. Ce qu’ils sont capables d’amener à l’équipe, ils ne le donnent pas toujours, ils sont toujours sur des projets plutôt individuels. Ce n’est pas toujours conscient mais on n’a pas cette dimension d’équipe à tous les les instants. Quand on voit Sochaux à 1-0, on sent une équipe qui fait les choses ensemble, qui s’arrache pour aller chercher un résultat. Nous, on n’a pas toujours ça. Maintenant, une équipe ça se construit et avant de construire un jeu, un collectif, il faut déjà s’atteler à avoir ces valeurs-là. Encore plus en Ligue 2.

Cheick Timité (Amiens SC) : « On est toujours là, on ne lâche rien ! »

C’est un peu trop tard maintenant ? 

Non ! C’est tard mais pas encore trop tard. Dans notre saison, on a eu des parcours, des moments, des passages intéressants. Le problème est notre inconstance à être toujours raccroché à ces valeurs-là qui est, par moments, gênante. Maintenant, on a eu dix matches en quarante jours et un mercato qui a un peu cassé notre dynamique. On a perdu des joueurs, on en a eu d’autres sur le départ et on a récupéré des joueurs… On a senti qu’on a perdu un peu la dynamique qu’on pouvait avoir au début de l’année civile.

[J26] Amiens SC – Sochaux : le résumé vidéo

Les équipes qui sont en tête du championnat affichent une certaine régularité dans le onze aligné, semaine après semaine, cela n’a jamais été votre cas…

C’est un des problèmes. Il y a aussi des joueurs qui ont eu de la peine à s’y imposer. Il y a eu des départs, des arrivées et certains qui ont manqué de constance. Maintenant, quand vous regardez ce match, si vous vous mettez à la place du staff, vous pouvez vous demander quelle équipe je vais faire la semaine prochaine. Les certitudes ou les convictions après un match comme ça sont difficiles à aller chercher. Au début de la semaine, je voulais aligner le même onze que face à Grenoble. Puis, j’ai vu un très bon Mathis Lachuer et j’ai donc voulu le mettre. Ensuite, à J-1, on a Mickaël Alphonse qui se blesse. A chaque fois, il y a un élément qui fait que. J’espère que d’ici la fin de saison il y aura un onze qui se dégagera. Maintenant, cette notion existe de moins en moins. Ce qu’il faut c’est un 15 ou un 16 type de même niveau avec des joueurs interchangeables en fonction du niveau du moment.

L’autre constat du moment, c’est que votre équipe est perpétuellement dans la réaction…

Sur la deuxième mi-temps, on ne fait que réagir, mais il y a une réaction, une volonté d’aller chercher plus haut, d’être acteur du match. On est pris sur une touche au départ. A force d’avoir cette épée de Damoclès, on fait des erreurs et ça nous coûte ce but, mais c’est pour toutes les fois où l’équipe a su défendre et ramener un point. On règlera aussi ce type de problème en étant efficaces, en marquant nos occasions et en s’en créant plus. A part la deuxième mi-temps de Metz et Sochaux, on a fait pas mal de mi-temps où on ne se crée pas grand chose.

Propos recueillis par Romain PECHON

Jusqu'à 150€ offerts, sur votre premier pari !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Odey Amiens SC

[J26] Amiens SC – Sochaux : Une revanche qui tourne au fiasco !

Aboubakar Kamara Gaël Kakuta

Anciens : Monconduit et Dreyer rechutent lourdement, Kamara voit rouge