Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Conscient du besoin urgent de points »

Amiens SC Tanchot

Quatorzième avec un seul point d’avance sur Rodez, le barragiste qu’il affrontera samedi soir, l’Amiens SC n’a plus la moindre marge de manœuvre au moment de recevoir Dunkerque, un promu plutôt à l’aise en ce début de saison. S’il réfute toute idée de « peur » à l’approche de ce match, Oswald Tanchot reconnaît la nécessité de faire tourner le compteur points. Entretien. 

Après avoir affronté les têtes d’affiche du championnat en novembre, vous allez désormais rencontrer un tout autre type d’adversaire sur ce mois de décembre…

On va rentrer dans un autre type de match, qui aura son lot de difficultés parce que Dunkerque fait un parcours de bonne qualité et est régulier dans ses résultats. Ils ont pris les points qu’ils devaient prendre, ils n’ont rien volé à personne. On sait qu’on va avoir un autre type de match mais ça ne veut pas dire que ce sera plus facile. On est dans une opération « points » avant la trêve hivernale et il faut que l’on soit capables d’arracher des points de partout.

Iron Gomis (Amiens SC) : « Ressortir victorieux de cette bataille »

Peut-on parler de match de la peur pour l’Amiens SC au regard de votre situation au classement ?

Je n’aime pas le terme « match de la peur ». Ça ne reste qu’un match de foot avec des points à prendre. Si on a peur en rentrant sur un terrain, il faut changer de métier. On n’a pas à avoir peur mais il faut avoir conscience de là où l’on est, du besoin urgent de points. Cela reste des matches de foot avec tout le plaisir que l’on doit prendre et on doit y rajouter un supplément d’âme.

L’Amiens SC est plus que jamais en crise

Néanmoins, votre situation au classement ne vous laisse plus trop le droit à l’erreur…

Il reste beaucoup de matches et la vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain. Ce sont des matches où, au-delà du classement et de l’adversaire, on a besoin de retrouver le goût de la victoire et d’avoir un vestiaire qui partage des moments de joie. Quand les matches se rapprochent comme ça, c’est important de pouvoir surfer sur un peu de positif. On n’a pas su le faire à Troyes mais j’ai senti les garçons qui étaient tout de suite focus sur Dunkerque et c’est ce qui m’intéresse.

Propos recueillis par Romain PECHON

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Marc Diep
Marc Diep
1 mois il y a

Bla bla

Amiens SC Tribune des Sports

Tribune des Sports après Troyes – Amiens SC

Ligue 2 : Cornette et Bazile corrigés !