Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Un bon rappel à l’ordre »

Amiens SC Tanchot

Déçu mais pas abattu après la lourde défaite de l’Amiens SC sur le terrain du Paris FC (4-2) samedi soir, Oswald Tanchot regrette surtout la fragilité et la naïveté défensive de son équipe en première période. Entretien.

Oswald Tanchot, ce match ressemble à un fiasco…

Oui, sur certains aspects c’est un fiasco, notamment sur les buts encaissés et les situations que l’on a laissées à l’adversaire. Dans ces registres, on peut employer ce terme. Maintenant, c’est un scénario de match totalement à notre désavantage où les trois premières frappes de Paris font trois buts et viennent sur trois erreurs grossières. On n’est pas vigilant sur le deuxième ballon sur un corner et on ne ferme pas le deuxième poteau, on a un coup franc et on un prend un contre sur un dégagement qui se transforme presque en passe décisive, et l’autre c’est une perte de balle plein axe. Je trouve que les intentions et la maîtrise étaient plutôt pour nous, mais on a oublié que pour jouer au foot, il fallait un équilibre et une rigueur. Cette rigueur, on ne l’a pas mise ce soir (samedi).

Mickaël Alphonse (Amiens SC) : « C’est une bonne claque ! »

On a le sentiment que l’équipe pouvait craquer sur chaque accélération adverse…

Chaque accélération d’un joueur, oui, Gaëtan Laura. Mais ce n’est pas ses accélérations qui faisaient mal, c’est surtout notre mauvais positionnement et les sécurités que l’on doit mettre quand on joue parce qu’on a été trop pris par le jeu. J’ai demandé à l’équipe de jouer, d’avoir des intentions offensives en nombre dans le camp adverse mais il y avait des joueurs chargés de contrôler les contres et les espaces à la perte de balle, et on ne l’a pas fait. Maintenant, il y a quand même deux coups de pied arrêtés où on est absent, et je trouve que le troisième but fait vraiment mal parce qu’on était revenus à 2-1 et on sentait que le match allait se rééquilibrer, que l’on aurait notre chance. Même en deuxième mi-temps, je n’étais pas convaincu que le match était fini à 3-1, mais en faisant une erreur comme on fait sur le quatrième, ça désigne quasiment le vainqueur.

Cette défaite n’est-elle pas le fruit de vos limites actuelles ?

Je ne sais pas, parce que je trouve qu’on est surtout pris dans l’aspect défensif alors qu’on mettait en avant notre solidité. C’est un bon rappel à l’ordre. Quand on ne met pas de rigueur, on est souvent individuellement mis en difficulté. Il y avait un duo Boli-Laura en feu, (Gaëtan) Laura nous a bien fait souffrir sur les deux matches. C’est une ligue d’erreurs et quand on en fait, on donne des munitions à l’adversaire. Dans le jeu, je ne vais pas dire qu’ils ne nous ont pas mis en difficulté parce qu’on a pris quatre buts et ce serait exagéré, mais c’est vraiment sur nos erreurs que le match se joue. C’est surtout défensivement que l’on a des choses à reprocher. En deuxième mi-temps, dans la capacité à utiliser le ballon et à impacter l’adversaire, on a eu un peu plus de mal, mais quand tu es mené 4-1, il y a aussi le mental qui joue.

[J21] Paris FC – Amiens SC : les notes du match

C’est aussi la fin de votre série d’invincibilité…

C’était un fil rouge, mais la série allait s’arrêter un jour. C’est ce soir (samedi) et de cette manière ! Souvent, quand les séries s’arrêtent ou se déclenchent, c’est de manière spectaculaire. On avait su être hermétique dans pas mal de nos matches, mais sur ce match il y avait des relents de ce que l’on n’a pas su faire au début à Guingamp. On avait été mis au supplice par Pierrot, là c’est Laura. On a été trop timides. Je trouve que dans l’impact que l’on doit dégager défensivement, c’est insuffisant. Après, ce qui m’intéresse, ce n’est pas de refaire ce match et l’analyser sous toutes les coutures, parce que c’est tellement gros que tout le monde peut le faire, mais c’est de voir la réaction derrière, comment on repart et comment on prépare le match de Châteauroux. Il faudra une concentration plus importante et une agressivité défensive qui devra être là. Au match aller, le PFC marque sur corner sur deuxième ballon, là c’est pareil. On n’est pas sur le deuxième ballon, on sort trop gentiment et ça en dit long sur les manques que l’on avait ce soir sur ce but et sur les trois premiers en général où on est trop passifs.

Propos recueillis par Romain PECHON

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
OBATON
OBATON
1 mois il y a

Cela fait 7 – 2 contre le PFC match aller-retour compris… Quand on pense que l’on a un des meilleurs gardien du championnat ( même si Régis était absent au match aller ). L’équipe progresse certes, mais on partait du  » Néandertal ». Les jeunes font le maximum ça se voit, mais c’est justement ce qui est inquiétant…
Il faut 2 attaquants et 1 défenseur qui soient de vrai plus-value… Des « vieux » rompu à la ligue 2. Bref, à vous de jouer M. William, pour attendre ce qu’attend notre nouveau très bon coach. Mais, Oswald n’est pas non plus un magicien !
Bon courage à tous, il reste 7 jours : le compte-à-rebours est lancé !!!

Fergas
Fergas
1 mois il y a

62 % de possession et deux buts marqués sur coups de pied arrêtés. Quand va-t-on se décider à ouvrir le porte – monnaie pour recruter un VRAI finisseur ? D’autres équipes en trouvent … ( voir le PFC )

Baldwin jean-marc
Baldwin jean-marc
1 mois il y a

bien sûr je n’ai pas vu le match! Néanmoins à ce moment de la saison, 9ème, après les cata de fin de saison l’hémorragie des joueurs ou ceux qui ont la grosse tête, être reparti de zéro pas vraiment au débutce n’est pas trop mal.Mais il faut se reprendre après une telle claque au score

OBATON
OBATON
1 mois il y a

Cela fait 7 – 2 contre le PFC match aller-retour compris… Quand on pense que l’on a un des meilleurs gardien du championnat ( même si Régis était absent au match aller ). L’équipe progresse certes, mais on partait du  » Néandertal ». Les jeunes font le maximum ça se voit, mais c’est justement ce qui est inquiétant…
Il faut 2 attaquants et 1 défenseur qui soient de vrai plus-value… Des « vieux » rompu à la ligue 2. Bref, à vous de jouer M. William, pour attendre ce qu’attend notre nouveau très bon coach. Mais, Oswald n’est pas non plus un magicien !
Bon courage à tous, il reste 7 jours : le compte-à-rebours est lancé !!!

Ligue 2 : Vers une fin de saison sans supporters ?

Amiens SC Alphonse Paris FC

Mickaël Alphonse (Amiens SC) : « Je veux bien perdre mais il y a un minimum à donner »