Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Une dynamique négative qui pèse »

Amiens SC Tanchot Lusamba
Panoramic

Après avoir traversé le mois de février sans avoir goûté à la victoire et sans le moindre but marqué en championnat, l’Amiens SC est en plein doute au moment de recevoir Auxerre, un des nombreux prétendants à la montée en Ligue 1. Conscient que son équipe est en souffrance, Oswald Tanchot expose le chemin à suivre pour tenter d’inverser la tendance. Entretien.

Quel regard portez-vous sur la série négative depuis un mois ?

On est dans une dynamique moins bonne, négative et qui pèse. Les joueurs sont un peu marqués par ça. Il y a des moments où ils ne se sentent pas récompensés et ont l’impression que ce qu’ils font n’est pas suffisant. Il faut hiérarchiser les idées à mettre en place dans cette situation et ne pas chercher à tout révolutionner. On doit rester sur ce que l’on fait de bien tout en essayant d’améliorer le reste. Il faut garder une ligne directrice parce que ce n’est pas en partant dans tous les sens que les choses vont changer. Il faut qu’ils gardent confiance en eux parce qu’il y a toujours des moments plus difficiles avant que le soleil ne revienne.


Adama Diakhaby (Amiens SC) : « Je veux faire passer un cap à l’équipe »

Vous restez sur une défaite qui peut faire mal à la tête au regard de l’ampleur du score…

3-0 c’est un score sans appel mais ça ne dit pas tout du match. Je regrette le penalty parce qu’il met Toulouse dans le confort et on fait preuve de naïveté sur cette situation. On a poussé en deuxième en essayant d’être intelligents, on a essayé de faire durer le match et si la frappe d’Adama est dix centimètres plus à l’intérieur, le scénario est différent. J’ai senti les joueurs touchés par le 3-0 parce qu’on a eu le sentiment d’être puni sur toutes nos erreurs.


Alexis Blin (Amiens SC) : « Réussir à s’en sortir par l’entraide »

Quels sont les leviers pour stopper cette spirale négative ?

Il faut qu’on soit plus solide que ça, parce qu’il y a toujours des éléments ou des moments contraires dans un match. Dans la difficulté, il faut être capable de trouver des réponses collectives. Le piège dans lequel il ne faut pas tomber c’est se cacher. Le jeu est fait d’erreurs et c’est dans l’esprit d’entreprendre qu’on posera des difficultés à l’adversaire. Il faut avoir un bon mix entre l’esprit d’entreprise, la rigueur, la discipline, mais en toute circonstance il faut garder de la confiance.


Propos recueillis par Romain PECHON

Votre avis compte !

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Boy80
Boy80
1 mois il y a

Ils sont dans le négatif depuis le premier match des joueurs de niveau N2 sans plus

OBATON
OBATON
1 mois il y a

Monsieur Tanchot, vous êtes un bon entraînemeur. Mais vous êtes aussi un bon orateur…  » Si ma Tante en avait, on l’appelait mon Oncle…  »
Il faut dire clairement que nous sommes en danger pour le maintien ! Bon courage,
Respectueusement,
Allez AMIENS,
David.

jks
jks
1 mois il y a

Le coach n a jais.fait parler depuis des années.. triste dans ses choix.. rien de.positif dans son discours….

Belami
Belami
1 mois il y a

Une dynamique négative ! j’adore l’expression
Pourquoi pas : une défaite porteuse d’espoir

FUrlan-Auxerre

Jean-Marc Furlan (Auxerre) : « Amiens est un match menace »

Ligue 2 Amiens SC

Ligue 2 [J28] : L’Amiens SC pour éloigner le spectre du maintien