Philippe Fluckinger (UNFP) : « On se demande si tout le monde parle le même langage »


Ancien gardien de but de Montpellier – club touché par l’hospitalisation de Junior Sambia, atteint d’une forme grave de Covid-19 – et représentant de l’Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP) dans la région Sud-Est, Philippe Fluckinger se dit très inquiet par l’avancée des discussions à propos d’une reprise des compétitions. 

La suite après cette publicité

Un timing douteux

« Nos communiqués, depuis trois semaines, surtout celui paru lundi dernier par Sylvain Kastendeuch (ndlr : le co-président de l’UNFP), placent la santé avant tout. On essaie d’être entendu par les dirigeants, on l’est certainement par les joueurs, c’est sûr et certain. On assiste au communiqué du Montpellier Hérault qui annonce les grandes difficultés d’un de ses joueurs (ndlr : Junior Sambia) et en même temps Noël Le Graët (président de la FFF) vient d’annoncer que la finale de la coupe de France et la finale de la Coupe de la Ligue pourraient avoir lieu les 17 et 20 juin. On se demande si tout le monde parle le même langage et entend la même chose. Une nouvelle fois, on le dit et on le redit, il faudra privilégier l’aspect sanitaire. Nos joueurs ont envie de jouer mais pas dans n’importe quelle condition. L’exemple du joueur de Montpellier prouve qu’on peut avoir des doutes. »

La suite après cette publicité

Source : France Bleu Hérault

A lire aussi : 

Bernard Joannin (Amiens SC) : « Sylvain Kastendeuch n’a pas la priorité de la réflexion sur la santé »

Ligue 1 : L’UNFP demeure très inquiète

Laisser un commentaire