Entraîneur d’un Grenoble très performant en ce début de saison, avec quatre victoires en six journées, Philippe Hinschberger s’attend néanmoins à un match difficile face à Amiens, qu’il décrit comme un cador du championnat, ce samedi soir. 

Publicité


Amiens mis au-dessus de la mêlée

« Avec Amiens, on n’est pas dans les mêmes sphères, on ne fait pas partie de la même planète football. Amiens doit finir devant le GF38 en Ligue 2. C’est une équipe en déficit de résultat par rapport à ce qui était prévu certainement. Après, je connais aussi la difficulté des clubs qui descendent, à se retrouver tous les matins et de se réveiller en Ligue 2 quand on a fait trois années consécutives en Ligue 1. C’est toujours compliqué, il faut trouver une dynamique positive, dans le club tout entier. Il n’y a qu’une chose qui peut aider, ce sont les résultats. Sur leur dernier match à Caen, il y avait 8 joueurs qui étaient en Ligue 1 la saison dernière. Quand le championnat s’est arrêté, ils avaient 4 points de retard, ils étaient donc loin d’être condamnés. On sait qu’ils ont du potentiel, offensif notamment, et c’est puissant derrière quand ils sont au complet. Ce sera une partie sévère mais surtout un très beau match à jouer, dans un beau stade, qui fait penser au stade des Alpes, on sera donc un petit peu chez nous, sur un bon terrain, avec un bon adversaire. Il y a tout pour faire un bon match. »

Publicité


Grenoble se veut ambitieux

« On surfe sur un bon début de championnat, cela nous donne des forces, nous met en confiance. J’attends, dès demain soir, qu’on donne toutes nos forces dans la bataille. Le classement reste anecdotique, mais on gagne quatre matches sur six et je ne pense pas qu’ont les ait volés. Ceux qu’on a perdus, on ne méritait pas forcément de faire mieux. Regarder le classement c’est plutôt sympa, mais on sera à onze contre onze demain une fois le ballon sur le terrain. Il y aura surtout des points à prendre et on a une deuxième place à défendre, je préfère qu’on ait 18 équipes derrière nous que 18 équipes devant. Ceci m’est déjà arrivé. Il faut être à la hauteur de ce qu’on a montré depuis le début de saison. Il faut continuer à jouer notre carte à fond, si on est là ce n’est pas le fruit du hasard. On sait d’où l’on vient, où on va et le chemin qu’on veut tracer. »

Publicité


A lire aussi : 

Amadou Ciss (Amiens SC) : « On va le faire dès samedi ! »

Amiens SC : Première victorieuse à la Licorne pour Tanchot ?

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments