Premier rugissement pour l'Amiens SC ?

Face à une formation lyonnaise dans la lignée de sa très bonne fin de saison dernière, l’Amiens SC aborde son deuxième exercice en Ligue 1 sur la pointe des pieds et avec son lot d’incertitudes.

Publicité


Un gros morceau d’entrée de jeu

Décidément, l’Amiens SC va finir par s’habituer aux honneurs au moment de lancer sa saison. Un an après un baptême du feu prestigieux au Parc des Princes, c’est en effet un déplacement périlleux au Groupama Stadium qui attend les joueurs de Christophe Pélissier cette année. De quoi susciter de l’envie chez les supporters et joueurs amiénois. « Ils sont impatients de commencer. Quand on fait une préparation de six semaines, on dit souvent que c’est un peu long, confirme leur entraîneur. Puis, on a des fourmis dans les jambes, on a l’envie de se lancer dans le championnat, de commencer la véritable compétition. On sent de l’excitation comme on l’a vu avec des séances d’entraînement très dynamiques, cette semaine. »

Publicité


Et il faudra au moins cela pour tenir la dragée haute à une formation lyonnaise qui semble donc s’avancer avec un maximum d’atouts en sa possession. « Lyon est sur la continuité de la saison passée tout en s’étant renforcé. On s’attend à un match difficile », concède Régis Gurtner. Et pour cause, l’Olympique Lyonnais a conservé les éléments qui ont fait sa force depuis janvier dernier. Notamment sur le plan offensif, avec le trio Memphis-Diaz-Traoré qui est attendu au coup d’envoi en l’absence de Nabil Fekir, récent champion du monde et finalement toujours Lyonnais après l’épisode de son faux-départ à Liverpool. De quoi susciter ce commentaire lourd de sens de Christophe Pélissier : « Il y a beaucoup de monde qui envie Bruno (Genesio). »

Publicité


Jouer sa chance à fond

À commencer par Christophe Pélissier lui-même, privé de trois cadres pour ce premier match de la saison et loin d’être satisfait par le mercato réalisé par ses dirigeants. « Si je disais que c’était facile, on me prendrait pour un fou. Au-delà des effectifs qui ne sont pas les mêmes, il (Bruno Genesio) a eu la chance de travailler durant la préparation avec tout son effectif, cela ne fait qu’augmenter la difficulté, poursuit-il. Quoi qu’il arrive, il faut les jouer à un moment donné dans la saison. On a donc la chance ou la malchance, je ne sais pas, de les jouer en début de saison. Si on avait 10% de chances de faire un résultat, cela tombe maintenant à 5%. Mais c’est toujours 5%. »

Publicité


Ce qui est sûr, c’est que l’Amiens SC compte en effet jouer sa chance à fond dans cette rencontre. « On sait que ThomasZungu et Prince sont absents, on va donc faire avec les armes en présence, assure Régis Gurtner. Même si on compte s’appuyer sur eux cette saison, on doit faire avec les aléas de l’intersaison et du mercato. Nous, joueurs, on ne maîtrise que ce qu’il y aura sur le terrain avec ceux qui ont travaillé tout au long de la semaine et qui seront là dimanche pour tout donner. » Sachant que Christophe Pelissier compte sur eux pour afficher un état d’esprit irréprochable : « Cela va nous lancer idéalement dans ce championnat pour ce qui doit être nos valeurs, à savoir la force et la solidarité d’un collectif. Ce sont des valeurs qu’il faudra exprimer si l’on veut exister sur ces matches-là. »

A la hauteur de l’événement l’an dernier, l’Amiens SC ne doit donc pas rater son entrée en matière cette saison. Même si une lourde défaite n’aurait absolument rien de rédhibitoire dans la course au maintien, ce serait tout sauf idéal pour lancer la saison de la confirmation.

Romain PECHON

OLYMPIQUE LYONNAIS – AMIENS SC 

1ère journée de Ligue 1 Conforama

Dimanche 12 août, 15 heures

Groupama Stadium, Décines-Charpieu

Arbitre : M.Schneider

OLYMPIQUE LYONNAIS : Gorgelin – Dubois, Marcelo (c.), Morel, Mendy – Ndombélé, Tousart, Aouar – Traoré, Diaz, Memphis.

Remplaçants : Racioppi (g.), Tete, Martins Pereira, Diop, Ferri, Cornet, Terrier.

Entraîneur : Bruno Genesio

AMIENS SC : Gurtner (c.) – El Hajjam, Adenon, Dibassy, Lefort – Fofana, Gnahoré – Otero (ou Traoré), Mendoza, Cornette – Konaté

Remplaçants : Dreyer (g.), Sy, Traoré (ou Otero), Krafth, Kurzawa, Bodmer, Timité.

Entraîneur : Christophe Pélissier

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments