Prince Gouano déchaîne les passions

gouano courtisans mercato

Partira, partira pas ? Le cas Prince Gouano ne cesse d’alimenter les discussions depuis plus d’une semaine. Les polémistes de la Tribune des Sports de France Bleu Picardie n’ont donc pas échappé au sujet, lundi soir.

La suite après cette publicité

Une banderole qui divise 

Si l’Amiens SC a remporté son premier match de la saison contre Reims, samedi dernier, l’absence de Prince Gouano n’est pas pour autant passée inaperçue. Déçus par l’attitude de leur capitaine, alors engagé dans un bras de fer avec son club pour rejoindre la formation belge d’Anderlecht, les abonnés de la Tribune Nord ont même déployé une banderole au message suffisamment explicite : « Gouano, ton attitude n’a rien d’un Prince ».

La suite après cette publicité

Présent au micro de France Bleu Picardie lundi soir, Fabien Reinert, membre de l’association éponyme, a tenu à préciser la teneur de ce message : « On voulait faire réagir et cela a fonctionné. Le but du jeu était de dire à notre capitaine qu’on n’a pas envie qu’il parte et qu’il entre dans ce jeu-là. Même si je peux comprendre qu’il ait le sentiment d’avoir été lâché par les supporters, ce n’est pas le cas. Notre souhait est surtout qu’il ne parte pas. »

La suite après cette publicité

Néanmoins, cette banderole pourrait bien avoir des conséquences sur l’avenir de Prince Gouano au club selon Jérôme Crépin, président du SC Abbeville. « Je comprends les supporters mais avec une telle banderole, c’est fini. Prince Gouano n’est plus un joueur de l’Amiens SC. Le message de la tribune est humain et compréhensible mais c’est fini avec le joueur », clame-t-il.

La suite après cette publicité

Sur une ligne plus modérée, Romain Pechon comprend le désappointement des supporters de l’Amiens SC. « Je pense que la déception de la Tribune Nord est à la hauteur de l’estime que les supporters avaient pour Prince Gouano. En plus, Christophe Pélissier a eu des mots très élogieux à l’égard de son capitaine tout au long de la saison dernière, rappelle le rédacteur en chef du 11 Amiénois. On ne s’attendait pas à ce qu’il aille au bras de fer avec son club. Même si tout est possible dans le football moderne avec tout l’argent qui est en jeu, personne ne pensait que Prince Gouano pouvait aller jusque-là. »

Reste le cas épineux de l’avenir de Prince Gouano. L’Amiens SC peut-il retenir un joueur contre son gré ? «Nous sommes dans un business sportif et il a une proposition d’Anderlecht qui, je présume, est supérieure à ce qu’il touche à Amiens. Le club va donc dire non jusqu’au 31 août puis entre dix et six millions d’euros, on finira à huit millions d’euros, assure Jérôme Crépin. On ne peut pas maintenir un joueur qui souhaite partir. Si on me propose de multiplier mon salaire par 3, moi aussi je pars dès le lendemain. Maintenant, la solution est peut-être de le prolonger avec une revalorisation salariale à la clé. »

Un départ qui aurait quoi qu’il arrive de lourdes conséquences. « Le départ de Prince Gouano peut peser sur la saison de l’Amiens SC car il a un rôle très important au sein du vestiaire, confie Romain Pechon. Il a facilité l’intégration de nombreux joueurs, c’est un leader naturel et ce serait compliqué de compenser une telle perte. »

La Rédaction

Source : France Bleu Picardie

Laisser un commentaire