Prince Gouano : « On va à Angers avec un mental d’acier »

Heureux de la bonne passe actuelle de l’Amiens SC, Prince Gouano entend aller à Angers sans complexe et en toute humilité pour tenter de faire un nouveau pas en avant dans la course au maintien. Entretien. 

Prince, il y a une belle série à poursuivre contre Angers…

On va aller là-bas avec humilité mais l’envie de les déranger pour faire une bonne opération au classement. On donnera tout sur le terrain et il arrivera ce qui devra arriver. Ce qui est sûr, c’est qu’on va à Angers avec un mental d’acier.

Jusqu’ici, c’est une équipe qui ne vous réussit pas très bien…

À l’aller, le match était à notre portée mais on n’a pas su concrétiser les actions. Maintenant, on va aborder le match de la même manière. Les brèches se créeront naturellement et il faudra se montrer efficace dans les deux zones de vérité. L’an dernier, c’était un peu notre bête noire mais je pense que c’est différent cette saison car notre équipe a changé. Il y a des critères différents qui pourront, je le pense, faire déjouer cette équipe d’Angers.

Le tout sans Serhou Guirassy, qui est suspendu…

Il faudra faire sans lui, même s’il est devenu un joueur important du collectif. Maintenant, on a d’autres bons éléments et on fera tout pour aller chercher les trois points ou un match nul avec eux.

Contre une équipe très athlétique…

Oui, c’est une équipe très athlétique, avec un jeu basé sur les duels. Ils devront faire sans Pavlović en défense, un joueur qui prend beaucoup de ballons de la tête, c’est bénéfique pour nous. Il faudra exploiter au mieux ces brèches-là.

D’autant que vous devez sans doute garder un goût amer du match aller…

On espérait prendre les trois points mais l’adversaire a aussi le droit d’être bon. Défensivement, ils ont su tenir la baraque. C’était un peu un miracle pour eux de prendre un point mais ils l’ont pris. Sur le plan comptable, ça a fait une petite différence. Après, on a retenu des points positifs de ce match. On va donc peaufiner ce qui n’a pas marché à l’aller pour faire la différence sur ce match retour.

L’idée est donc d’aborder les matches en prenant les choses en main…

C’est ça. Il faut mettre la pression sur l’adversaire, lui faire faire des erreurs. Ensuite, il y a des faits de jeu qui nous obligent à reculer mais au départ l’idée est d’aller les chercher, tout en restant lucide. On reste à l’extérieur.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire