Amiens SC – PSG : Les Parisiens impitoyables en L1

Troisième match en 7 jours au Stade Crédit Agricole la Licorne. Le PSG arrive à Amiens en étant invaincu en championnat depuis le début de saison. Une équipe qui a pour ambition de gagner la Ligue des Champions. Alors que le mercato hivernal bat son plein, les joueurs ne semblent pas perturbés. Jusqu’à cette rencontre face à Guingamp. Petit retour sur les qualités et défauts de ces Parisiens.

Les Parisiens dans le doute… sur le mercato hivernal

Si beaucoup de joueurs sont associés au PSG ces derniers temps, la seule certitude du mercato est le prêt de Timothy Weah au Celtic. Mais avec le départ probable d’Adrien Rabiot et celui quasiment acté de Lassana Diarra, le PSG devra se pencher sur le mercato pour recruter, a minima, un milieu défensif. Si les joueurs de l’Ajax De Ligt et De Jong pourraient signer, ce ne sera pas avant cet été. Alors, les dirigeants parisiens trouveront-ils la perle rare ?

Départs (Rumeurs et Officiels) : Rabiot (FC Barcelone ?), Jesé (Valladolid ?), N’soki (Newcastle ?), Lass. Diarra (Monaco, Etranger, Fin de Carrière ?), Weah (Celtic Glasgow).

Arrivées (Rumeurs et Officielles) : Doucouré (Watford), De Jong (Ajax), De Ligt (Ajax), Alderweireld (Tottenham), Ramsey (Arsenal), Gueye (Everton), Allan (Napoli), Weigl (Dortmund).

La forme du moment

Bien que l’équipe marque un peu moins depuis quelques rencontres, les Parisiens ont enchaîné plusieurs victoires en cette fin d’année (et début 2019). La première de cette série de 5 matches est la victoire à Belgrade (4-1), qualifiant l’équipe en 8e de finale de Ligue des Champions. Puis, en Coupe de la Ligue, ils sont difficilement venus à bout de l’US Orléans (2-1). En championnat, avec deux rencontres reportées, le PSG a tout de même pu recevoir les Nantais, remportant l’affrontement 1-0. Puis, début 2019, en Coupe de France, ils ont battu les amateurs de Pontivy (4-0). Cependant, pour le quart de finale de Coupe de La Ligue, ils ont été surpris par une valeureuse équipe guingampaise après 44 victoires successives en coupes nationales. Un coup d’arrêt qui risque de remobiliser les Parisiens.

  • Belgrade 1 – 4 PSG (Cavani, Neymar, Marquinhos, Mbappé)
  • Orléans 1 – 2 PSG (Cavani, Diaby)
  • PSG 1 – 0 Nantes (Mbappé)
  • GSI Pontivy 0 – 4 PSG (Julé csc, Neymar, Mbappé sp, Draxler)
  • PSG 1 – 2 Guingamp (Neymar)

Une vraie équipe désormais

L’attaque parisienne reste le danger principal tant cette équipe peut marquer à tout instant. Et la défense est, elle aussi, de très haut niveau avec trois défenseurs centraux internationaux pour deux places, des latéraux très offensifs et des jeunes remplaçants prometteurs. Et que dire du poste de gardien ? Deux champions du monde ! Rien que ça. De plus, depuis le match retour face à Liverpool, il semblerait que les joueurs aient créé une vraie cohésion.

Cependant, le cas Rabiot peut être perturbant pour le groupe. De plus, le PSG n’a pas forcément un milieu de terrain assez fourni et doit recruter dans ce secteur. Enfin, les joueurs tournent beaucoup en cette période et peuvent parfois manquer de repères, et leur reprise tardive fait qu’ils manquent d’intensité.

La pépite : Moussa Diaby

parisiens3 buts et 6 passes décisives (TCC) pour le jeune joueur issu du centre de formation. Le tout en à peine 550 minutes jouées. Alors qu’il est difficile de se faire une place dans cet effectif XXL, l’ailier rapide aurait pu décider de se faire prêter encore cette saison. Mais le coach Tuchel l’a bloqué, comptant sur lui. Et le joueur a rendu la confiance accordée. En étant aussi souvent décisif, il ne déçoit pas et pourrait être une des surprises de cette saison. Alors que sa vitesse est importante, il fait aussi bien balle au pied que dans la profondeur. De plus, il est naturellement altruiste, ce qui lui permet d’être adoubé par des joueurs comme Neymar ou Cavani.

Les Parisiens voudront prendre les trois points face à un adversaire qui les avait tenus en échec la saison passée. Mais depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et ces Parisiens ne sont plus aussi attentistes. Si l’enfer est promis aux Amiénois, nul doute qu’ils vont vouloir déjouer les pronostics.

Kevin KONRAD

Laisser un commentaire