Président de l’Union nationale des entraîneurs et cadres techniques du football français (UNECATEF), le syndicat des entraîneurs, Raymond Domenech considère que le responsable de l’arrêt des championnats de Ligue 1 et Ligue 2, une décision qu’il a défendue depuis de longues semaines, n’est autre que le Premier ministre, Edouard Philippe. 

Publicité

Le football français a subi la prise de position gouvernementale

Alors que le juge des référés du Conseil d’Etat va rendre son ordonnance à propos du recours de l’Amiens SC, de Lyon et de Toulouse, ce mardi après-midi, Raymond Domenech a pris la défense des instances du football français dans un entretien accordé à Nice-Matin. « Je dirais que c’est facile de juger maintenant que c’est décidé, mais qu’il ne faut pas oublier qu’au moment où la décision a été prise, nous n’avions pas de certitudes, clame l’ancien sélectionneur des Bleus. C’est le Premier ministre qui a mis le feu et qui a déclenché tout ça. Je n’ai d’ailleurs pas compris son intervention sur le football. Il n’a parlé d’aucun autre sport que du football. »

Publicité

En effet, le 28 avril dernier, lors d’un discours prononcé à l’Assemblée nationale, Edouard Philippe a affirmé que « la saison 2019/2020 de football ne pourra pas reprendre ». « Après, tout s’est enchaîné et la seule solution était de le suivre. La responsabilité vient du Premier ministre, martèle Raymond Domenech. Après son allocution, on ne va quand même pas dire au Premier ministre, ‘‘monsieur le ministre, tu es gentil, tu restes chez toi’’. On pouvait bien dire ce qu’on voulait, ça n’avait pas de poids. Il me semble même qu’une prise de parole comme celle qu’il a faite vaut un arrêté… » 

Publicité

C’est en tout cas la position défendue par les instances du football français depuis le 30 avril dernier, date des décisions prises par le Conseil d’administration de la Ligue de football professionnel (LFP). Des décisions qui pourraient bien être suspendues par le Conseil d’Etat, ce mardi. 

Source : Nice Matin

A lire aussi : 

Amiens en Ligue 2 : Rolland Courbis « croit en une surprise »

Ligue 2 à 22 : Le Mans et Orléans entendus par le CNOSF

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire