Recrutement déjà clos pour l’Amiens SC

Jacques Henot peut être satisfait, son recrutement est clos. Avec les principaux acteurs chargés du secteur féminin à l’Amiens SC, l’ancien conseiller technique départemental a mené rondement le recrutement de la future équipe que dirigera Hicham Andasmas. Et qui aura pour objectif d’accéder au championnat de France.

Des joueuses à la relance

Trois joueuses sont venues ces derniers jours donner leur accord à l’Amiens SC. Trois joueuses qui auront à cœur de se relancer après une saison difficile. Certaines n’ont pas beaucoup joué cette saison ou ont été handicapées par des blessures. Qu’importe, Jacques Henot a fait de bons choix. Comme il a su le faire précédemment avec Malvina Cabaret et Léa Tellier-Bouazni. Ces trois joueuses ne viennent pas en terre inconnue. Par exemple, Mathilde Lepiller, qui nous arrive du Havre, a évolué avec Sarah Nahim à Rouen. De même, Camille Dolignon vient de Lille. Et enfin, Maella Kerbouet connait bien le club puisqu’elle a déjà joué à l’Amiens SC et qu’elle réside dans notre département de la Somme. On ne peut oublier Marine Julian, qui a été blessée l’automne dernier et reviendra, nous en sommes persuadés, à son meilleur niveau.

Hicham Andasmas va retrouver ses joueuses dans un peu plus d’un mois : « Après notre dernière saison, qui a été pour moi positive, je donne rendez-vous au dimanche 29 juillet. Les entraînements seront quotidiens et nous disputerons notre premier match amical contre le Havre début août. Quant à l’effectif, globalement, nous allons garder le même noyau. Nous avons bien recruté et allons récupérer Marine Julian. Nous aurons donc un groupe étoffé. Quant à mon staff dont je considère qu’il est ma meilleure recrue, il restera le même et je vais compter sur Sonia Gressier. J’ai voulu composer un groupe qui est à mon image, celle de la rigueur. Tout le monde reste en tout cas. »

Reprise intensive pour l’Amiens SC

A propos des nouvelles, Camille Dolignon, qui a été la première à rejoindre l’ASC, est née dans le milieu du foot. Son père fut en effet joueur à Rouen. Elle l’a suivi ensuite à Tourcoing puis Saint André. C’est là qu’elle a vraiment débuté le foot dès l’âge de sept ans avec les garçons du club. « Je suis ensuite partie une saison à l’Iris de Lambersart puis deux ans à Armentières, une saison à Hénin Beaumont et deux ans à Templemars en D2, qui est devenu le Lille OSC. C’était ma troisième saison avant que je ne vienne à Amiens. A Lille, je n’ai pas eu souvent ma chance. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de la tenter ailleurs. » Et de conclure : « J’ai vu souvent jouer Amiens, et pour moi c’est une bonne équipe. »

Lionel HERBET

Laisser un commentaire