Titi Buengo attendait une réaction après le match difficile à Béthune (0-2), il aura été en partie entendu. En tête de deux buts après un petit quart d’heure de jeu, les Camonois se sont offerts un petit bol d’air en allant chercher un quatrième succès cette saison en Régional 1.

Un manque de réalisme sans réelles conséquences

La parfaite entame de match mettait les Camonois sur de très bons rails. Sur la première offensive, Torvic était trouvé sur un centre en retrait et faisait trembler les filets (1-0, 4e). Les jaunes et noirs ne relâchaient pas l’étreinte, et sur un corner d’Isambart, l’inévitable Zerdab plaçait sa tête et doublait l’avance des siens (2-0, 13e). Pourtant en contrôle, les protégés de Titi Buengo se faisaient peur et voyaient Guilbert profiter d’une erreur défensive pour réduire l’écart (2-1, 19e).

Si les occasions s’accumulaient en sa faveur, l’US Camon ne parvenait à recreuser son avantage qu’à l’heure de jeu, grâce à un rush en solitaire de Zerdab, qui croisait sa frappe du pied gauche (3-1, 63′). L’avance rétablie, Camon ne tuait toujours pas le match et s’offrait une fin à suspense lorsque Vanoise offrait de l’espoir à ses partenaires (3-2, 82e). « En menant 2-0 très tôt, il y a eu un petit relâchement qui m’a un peu dérangé mais c’est propre au football quand tu ne tues pas le match, regrettait Titi Buengo. A 2-0, on a cinq ou six occasions nettes et on aurait pu être à 4-0 à la mi-temps. »

Désormais deuxièmes, les Camonois confirment leur montée en puissance depuis le début de saison et chercheront à valider leur excellente année 2019, sur la pelouse de Loon-Plage, dans quinze jours.

A.R. avec R.P.

US CAMON – AIRE-SUR-LA-LYS : 3-2 (2-1)

10ème journée de Régional 1

Stade Lucien Jovelin, Camon

Arbitre : M. Halleur

BUTS : Torvic (4e), Zerdab (13e, 63e) pour Camon ; Guilbert (19e), Vanoise (82e) pour Aire.

US CAMON : Josse – Delgove, Nagy, Adam, Dos Santos – Arzalaï, Lomboto – Ameur, Torvic, Isambart – Zerdab.

Entrés en jeu : Péchin, Goyet, Gomes Monteiro.

Entraîneur : Titi Buengo.

Laisser un commentaire